Rares sont les organismes financiers qui reconnaissent le potentiel des cryptodevises. Si certains commencent doucement à s’y intéresser, la majorité est loin de leur faire confiance. Alors que l’opinion reste divisée, le Goldman Sachs a décidé de donner sa chance au Bitcoin.

Une stratégie à l’opposé des organismes financiers

L’approche de Goldman Sachs s’oppose à l’attitude générale des institutions financières. Si celles-ci sont presque toutes d’accord pour se méfier des cryptocurrencies, Goldman prend le parti inverse. L’entité a décidé de s’associer au Bitcoin. Le début de cette collaboration implique la mise en place d’un service de courtage spécialisé. Ce service traite uniquement des demandes concernant les produits financiers ayant un rapport avec le Bitcoin. Les premières transactions sont prévues sur les jours à venir, et devraient donner un aperçu de cette intégration.

Goldman Sachs, qui est une des entités les plus influentes à Wall Street, surprend. Peu de personnes envisageaient en effet que le géant puisse sauter le pas. Pour que le projet puisse être viable, l’entreprise s’est offert les services de Justin Schmidt, un trader qui évoluait précédemment au Seven Eight Capital. L’hedge fund, basé à New-York, aura forgé une expérience que le nouveau directeur des opérations pourra largement mettre à profit. Schmidt, qui a accepté de s’occuper du secteur des actifs numériques, est aussi considéré comme une référence dans son domaine. Développant son portefeuille virtuel depuis maintenant quelques mois, la personnalité choisie par Goldman devra jongler entre la forte réputation de la banque, et le potentiel extrêmement volatile des crypto-monnaies.

Un échange physique de crypto-monnaie

Le projet de Goldman Sachs consiste à mettre à disposition une solution d’échange de bitcoins physiques. La valeur de cette crypto-monnaie deviendra alors réellement perceptible. Si la branche est reliée à la section « courtage », les transactions faites par cryptodevises seront entièrement gérées par une équipe spécialisée. L’influence de la banque a déjà permis de proposer un service alternatif. Le projet a ainsi vu le jour à la suite d’une forte demande. Les entreprises, tout comme les particuliers, auraient en effet été nombreux à demander cette solution.

Le trading de bitcoin auprès d’une institution reconnue semble donc répondre à un réel besoin. La méthode reste tout de même révolutionnaire, car le secteur bancaire fait face à des réticences marquées sur le sujet. Si la direction de la banque semble ainsi convaincue de la viabilité de ce nouveau service, ses employés optent pour la réserve. Ils considèrent ainsi que le pari est risqué. La prudence face à l’instabilité du Bitcoin sera d’autant plus importante, que la banque utilisera ses fonds pour satisfaire les demandes. Un scepticisme qui trouve écho dans l’incertitude d’un marché dont la période de maturation est encore longue.

On ne peut aussi s’empêcher de noter que la décision a été prise, alors que le secteur des crypto-monnaies fait face à une crise importante. L’introduction des contrats à terme n’en est pas moins lancée, ouvrant une nouvelle ère pour les devises numériques.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here