Binance a annoncé au mois de juin que sa plateforme principale ne serait plus accessible aux résidents américains à partir du 12 septembre. Le géant des exchanges de cryptomonnaies opère, en effet, une stratégie préventive face aux réglementations de plus en plus strictes des régulateurs des USA.

tout savoir sur la crypto

Il a ainsi interdit l’utilisation de son DEX à partir de 29 pays, dont principalement les Etats-Unis, d’où les utilisateurs ne pourront réaliser le retrait de leurs soldes que directement via des applications tierces ou par l’usage de VPN. En effet, les adresses IP de ces pays sont filtrées pour ne plus être capable d’accéder à la page principale du DEX de Binance.

Binance US, une plateforme conforme aux réglementations américaines

Les USA effectuent un contrôle strict et une surveillance rapprochée au niveau des entreprises de cryptomonnaies qui proposent leurs services aux Américains. L’énorme marché du pays implique cependant un cadre juridique plus sévère, reflété par les pressions des régulateurs. Binance a annoncé l’ouverture de sa plateforme dédiée aux résidents US pour être conforme aux réglementations qui sont en vigueur.

Les conditions d’ouverture de Binance US

Changpeng Zhao, le patron de Binance a annoncé que la nouvelle plateforme dédiée aux utilisateurs américains serait lancé au mois de novembre. Cette scission est due à l’obligation de l’entreprise de se soumettre aux réglementations établies par les régulateurs si elle veut continuer à profiter du marché de la première puissance mondiale. En effet, 15% du volume total des transactions, estimé à 30 milliards USD, sont effectués depuis le sol étatsunien.

Parmi les futures restrictions de ce nouveau service, le choix en matière de cryptomonnaies risque d’être assez restreint par rapport à celui de la plateforme internationale. En effet, selon une réglementation en cours d’amendement au niveau de la Securities and Exchange Commission, les cryptos seront considérées comme des titres financiers classiques. Pour cela, elles devront respecter les règles de ces derniers, en commençant par une approbation de la SEC sous réserve que cette institution reçoive une documentation complète.

Les tokens approuvés ne pourront ensuite être échangés que sur des places de marchés régulées et transparentes. Ainsi, seuls les cryptos complètement décentralisées comme le Bitcoin, le Bitcoin Cash, le Monero, le Litecoin, le Dash et le Zcash auront la chance d’être acceptés par les régulateurs américains. Ces monnaies virtuelles sont, en effet, exemptes de contrôle et d’influence de la part de leurs développeurs.

La plupart des coins qui ont bénéficié d’une ICO seront donc affectés par cette prochaine règle. Par ailleurs, Binance US devra également filtrer les coins qu’elle intègrera sur sa plateforme, car les utilisateurs devront passer par un courtier réglementé pour pouvoir acheter ou faire du trading de cryptos. L’exchange doit donc avoir une filiale aux USA, devant être conforme à de nombreuses consignes. De plus, les régulateurs exigent également un cadre d’évaluation des risques d’investissement dans les actifs numériques.

Binance US, accessible partout aux USA sauf à New York

Le géant des crypto-exchanges Binance a récemment confirmé l’ouverture de sa plateforme américaine avant le mois de novembre. Néanmoins, ce site ne sera pas encore accessible aux résidents de l’Etat de New York, à cause des lois qui y sont plus strictes par rapport aux autres territoires américains. Il faudra donc que les utilisateurs de NY attendent que l’entreprise obtienne tous les accords nécessaires avant de pouvoir y trader.

Pour accéder au marché US, la firme de Changpeng Zhao a réalisé un partenariat avec la société Bam Trading Services qui bénéficie d’une licence enregistrée au niveau de la FinCEN (Financial Crimes Enforcement Network). Ce régulateur américain est chargé de lutter contre les crimes financiers, comme le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent.

Binance va déposer une demande de licence au régulateur des services financiers de New York pour obtenir la BitLicense. Cette dernière permettra prochainement à l’exchange de fournir ses services aux New-yorkais.

Les services proposés par Binance US

Ayant transféré ses propriétés intellectuelles à Bam Trading Services, concernant sa licence pour son moteur d’échange et son portefeuille de cryptos wallet, Binance US peut proposer l’achat, la vente et le trading à ses utilisateurs américains.

Néanmoins, compte tenue des réglementations restrictives dans le pays, la plateforme américaine ne proposera qu’un nombre des cryptomonnaies limité pour commencer. Ainsi, seulement une trentaine d’actifs numériques seront disponibles, dont BTC, ETH, EOS, ADA, ETC, BAT, IOTA, ATOM, BCHABC, ZRX, BNB, DASH, NANO, EOS, HOT, LINK, XRP, XLM, USDC, WAVES, VET, PAX, RVN, REP, LTC, LINK, NEO, MANA, LOOM, TUSD et ZIL.

Changpeng Zhao affirme que son partenariat avec Bam permettra surtout de garantir une meilleure sécurité aux utilisateurs. Cela a pour objectif de rassurer le public, notamment face au chantage que Binance subit actuellement de la part d’un pirate informatique. Celui-ci menace de divulguer des milliers de photos KYC d’utilisateurs de la plateforme si celle-ci ne lui verse pas 300 BTC, soit près de 3,5 millions USD selon le cours actuel. Le maître-chanteur a déjà envoyé un échantillon de 300 photos à Binance pour prouver ses dires. Cependant, l’exchange soutient que ces photos détournées au mois de février 2018 ne proviennent pas de ses clients, à cause de l’absence d’un filigrane numérique propre à l’entreprise.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here