Les crypto-monnaies font face à une véritable traque. Après les nations, les organismes financiers et les hommes d’affaires, ce sont maintenant les valeurs sûres du web qui leur tournent le dos. Une chasse aux sorcières qui ne servent pas les intérêts de ces nouvelles monnaies, car leur image s’est faite laminer. Aujourd’hui, c’est Bing qui annonce l’interdiction de publicités valorisant les crypto-monnaies.

tout savoir sur la crypto

Le coup est dur pour le secteur des devises 3.0. Bing, le principal concurrent de Google, frappe un grand coup en interdisant toute forme de publicité ayant un lien avec les cryptocurrencies. Sont concernés le moteur de recherche, mais également les outils qui lui sont liés. La décision fait écho à celle du numéro 1 de la toile, qui avait été le premier à annoncer en défaveur de ces publicités. Le mouvement est ainsi devenu général, car Facebook s’était rangé du côté de Google en début d’année. Pour Bing, l’initiative a été prise après qu’un autre géant du web s’y soit conformé. En effet, Twitter fait partie des nombreux sites qui ont banni toute forme de valorisation des cryptodevises.

Pour les entités reliées à la monnaie numérique, il devient de plus en plus difficile de gagner en visibilité. Leur mise en avant doit désormais se restreindre à quelques plateformes, mais pourrait bientôt trouver une solution contournant ces restrictions. Le positionnement de Bing n’aura pas amélioré l’aura des crypto-monnaies. Alors qu’elles souffrent déjà d’une instabilité chronique, il est aujourd’hui possible que les dernières interdictions les précipitent vers une autre chute. La dévalorisation pourrait, cette fois encore, être conséquente. Si les prévisions annoncent déjà une baisse de quelques points, les experts restent prudents, et évitent de se prononcer. S’il est certain que le cours va rapidement subir de nouvelles vagues aigres, personne n’ose encore faire d’estimation.

Une décision préventive pour les entreprises

Il peut sembler étonnant de constater que les crypto-monnaies fassent l’objet de tant de restrictions. Bing d’annoncer que le choix a été fait dans l’espoir de protéger les internautes. Entreprises et investisseurs sont réticents à être associés à des devises connues pour leur prolifération dans le domaine de l’arnaque. Plusieurs acteurs du web auront ainsi noté que les crypto-monnaies étaient aujourd’hui associées à des activités frauduleuses. Les remarques sur la mauvaise qualité des coins mis en circulation font aussi partie des indices qui ont décidé Bing. La plateforme, consciente du problème, s’est finalement rangée du côté de ses concurrents. Dans ce lot, beaucoup estiment que les crypto-monnaies sont incompatibles avec des activités légales… ou entièrement réglementées.

Peut-on alors affirmer que les décisions des réseaux, et des moteurs de recherche auront un impact sur le développement des crypto-monnaies ? Rien n’est moins sûr, car le secteur compte un nombre impressionnant de ressources qui pourraient bien faire de l’ombre au système classique. L’enjeu est d’autant plus grand que les restrictions ne concernent pas seulement l’argent. Elles sont aussi valables pour les produits que vous pouvez acheter grâce au Bitcoin ou à ses alternatives.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here