Phénomène financier incontournable de ces derniers mois, le Bitcoin connait une valorisation spectaculaire évaluée à plus de 1000% sur l’année écoulée. Cette croissance exponentielle fascine autant qu’elle inquiète. Cet engouement international est de plus en plus temporisé par la méfiance d’économistes réputés, qui vont jusqu’à parler de bulle financière.

Le Bitcoin : genèse d’une monnaie virtuelle

tout savoir sur la crypto

Le Bitcoin est une monnaie électronique dont la quantité en circulation est volontairement limitée. Chaque unité est le fruit de la résolution d’un problème mathématique hyper complexe, pour lequel il existe 21 millions de possibilités. 11 millions de Bitcoins sont découverts à ce jour et chaque solution devient de plus en plus difficile à découvrir. C’est donc une monnaie rare de par sa conception, dont la valeur repose sur la confrontation entre l’offre et la demande.
Sa valorisation actuelle exceptionnelle s’explique par l’explosion et la massification de la demande.

Le Bitcoin, or digital ?

Contrairement à l’Euro ou le Dollar, le Bitcoin n’est pas une monnaie traditionnelle. Il ne peut assurer une fonction d’échange, de réserve de valeur ou d’unité de mesure. À l’image de l’or, le Bitcoin est devenu une valeur refuge, dans laquelle on investit espérant sa hausse. C’est une bulle rationnelle.

Rareté, monnaie de spéculation, le marché du Bitcoin est souvent comparé à celui de l’or. Cependant cette comparaison s’avère vite limitée : sa rareté est fictive, rien n’empêche à terme ses créateurs d’augmenter le nombre d’unités. Contrairement à l’or, le Bitcoin n’est pas légitimé institutionnellement par des banques centrales ou organisations internationales.

Monnaie virtuelle, risque technologique réel ?

Résultant de la solution à une équation mathématique complexe, la production de Bitcoin implique pour « les mineurs » l’utilisation de matériel sophistiqué énergivore qui implique une consommation exponentielle d’électricité. Son prix doit donc être réévalué à la hausse pour assurer sa rentabilité. Si sa valorisation ne couvrait plus les frais qu’engendre sa production, le sentiment de confiance pourrait s’inverser et provoquer une chute massive du Bitcoin.
L’arrivée d’une nouvelle cryptomonnaie plus efficiente pourrait donc être une menace pour le Bitcoin. Face à l’engouement actuel, certains économistes et même La Banque de France mettent en garde contre un risque de perte en capital.

L’essor des cryptomonnaies, lié à l’innovation technologique de la Blockchain, s’inscrit néanmoins dans la tendance digitale qui gagne le milieu bancaire actuellement : virtualisation et sécurisation des transactions.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here