Il y a encore quelques jours, le Bitcoin se refaisait une santé : sa valeur, qui a été fragilisée par les récents événements du web, était parvenue à reprendre du poil de la bête. Avec une valeur qui a dépassé les 7000 €, la crypto-monnaie redonnait espoir aux investisseurs qui souhaitaient déjà confirmer sa position de leader. En quelques heures, la roue a tourné, et les conséquences sont rudes.

1000$ de perte en une semaine

tout savoir sur la crypto

Le chiffre affole la toile : en quelques jours, le Bitcoin est passé de plus de 7000 €, à quelque 5590,48 €. La différence entre les deux cours est énorme : la crypto-monnaie, qui se portait pourtant bien, aura perdu plus de 1000 € au cours des dernières heures. Si la tendance positive aura donc persisté quelques jours, celle qui confirme une baisse constante de sa valeur se confirme. En deux semaines, l’altcoin aura perdu près de 20% de son cours, pénalisant l’intégralité du monde de la crypto-monnaie. La récente embellie, qui n’aura finalement pas duré, aura donné de faux espoirs aux mineurs qui espéraient déjà un nouvel envol de la devise du web. Les esprits plus réalistes semblent pourtant s’être préparés à cette éventualité. En effet, l’avenir à court terme du Bitcoin dépend en grande partie des prochaines décisions de la SEC.

Ces dernières expliquent justement la soudaine dévaluation qui affecte l’altcoin : le gendarme US spécialisé dans les marchés financiers aurait choisi de reporter sa décision, réactualisant les incertitudes concernant les fonds ETF. Celles-ci auraient ainsi été remises pour la fin du mois de septembre, laissant les mineurs dans l’inquiétude par rapport à la validation encore incertaine de la monnaie alternative. Si le régulateur boursier a déjà, par deux fois, révoqué la demande de création d’un ETF lié à la valeur du Bitcoin, un nouveau rejet pourrait sérieusement impacter sur son développement.

Le système de l’ETF, qui permettrait aux potentiels investisseurs de lancer des spéculations sans avoir à acheter des Bitcoins, représenterait un moyen d’élargir la portée des crypto-devises, sans obligatoirement concrétiser leur acquisition.

Un énième douche froide pour le Bitcoin ?

La troisième tentative sera-t-elle, finalement, la bonne ? Le Bitcoin, dont cette proposition d’ETF n’est donc pas la première, espère, cette fois avoir plus de chances. La mise en place d’un fonds indiciel accessible au grand public lui serait, en effet, profitable, car offrirait un semblant de stabilisation manquant actuellement à l’ensemble des crypto-monnaies. Bien qu’un fonds ETF ne puisse, à proprement parler, pas assurer le développement d’un altcoin, il y participe de façon notable.

La baisse constatée sur le cours du Bitcoin le confirme : celle-ci s’expliquerait uniquement par l’indécision de l’organisme, qui repousse, une fois de plus, l’analyse d’une candidature relative au Bitcoin. Cette fois, le groupe VanEck se sera porté volontaire pour déposer le dossier, en espérant que leurs arguments seront plus convaincants que ceux proposés par les frères Winklevoss. Personne ne peut cependant affirmer que la candidature sera validée, et si le Bitcoin bénéficiera finalement d’un fonds ETF.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here