Une étude récente a été menée par l’exchange Bitpanda en collaboration avec GlobalWebIndex pour définir les profils des utilisateurs de cryptomonnaies sur le Vieux Continent. L’objectif est de dresser un comparatif des comportements et des habitudes de ces détenteurs de monnaies virtuelles, vis-à-vis des investisseurs dans d’autres types d’actifs.

tout savoir sur la crypto

L’enquête s’est basée sur une large gamme de données collectées auprès de 119 107 individus dans 17 pays européens, incluant la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Russie, l’Italie et l’Espagne.

Les détenteurs de cryptomonnaies ressemblent aux investisseurs classiques

D’après le rapport obtenu suite à l’étude menée par la plateforme d’échange de cryptomonnaies Bitpanda, 4% des internautes européens interrogés détiennent des tokens. Ce pourcentage reflète une minorité par rapport aux investisseurs dans d’autres types d’actifs.

Le profil de l’utilisateur de cryptomonnaies

L’enquête menée par Bitpanda et GlobalWebIndex a permis d’établir les proportions en genre des détenteurs de cryptomonnaies. Il s’avère ainsi que le secteur des monnaies virtuelles est surtout un secteur de niche pour les jeunes hommes de moins de 35 ans, et 46% des cibles du sondage ont un diplôme universitaire, ainsi que certaines compétences techniques. Cette proportion est élevée, puisque 33% des internautes en général sont diplômés de l’université. Ce sont généralement des professionnels du secteur informatique, de la finance et de l’ingénierie. 24% ont ainsi une carrière dans le développement de logiciels, les télécommunications et l’informatique.

Néanmoins, les données démontrent également que la tendance remet en cause cette diversité en genre, puisque le cinquième de ces détenteurs de cryptomonnaies s’avèrent être des femmes et que 40% de ces dernières ont plus de 40 ans. Cependant, contrairement à la part masculine, 54% de ces détentrices de monnaies numériques n’ont pas de parcours universitaires aboutis. Cependant, autant ces femmes que les hommes interrogés ont dévoilé des centres d’intérêt très similaires dans les domaines des affaires, de l’entreprenariat et des nouvelles technologies, tout en étant attirés par les jeux et les secteurs impliquant certaines prises de risques. Ils semblent également disposer d’un niveau de revenu élevé par rapport à la moyenne de leurs pays respectifs et viennent généralement d’un milieu aisé.

Dans une vision plus générale, ces individus sont en quête des nouveautés qui leurs permettent d’affirmer leur autonomie économique. Ainsi, les internautes interrogés affirment avoir d’autres secteurs de placement, dont notamment l’or.

Zoom sur la démographie et les nationalités des possesseurs de cryptomonnaies

Bien que la répartition entre les hommes et les femmes dans la détention de cryptomonnaies soit actuellement déséquilibrée, il semble aussi que certains pays européens favorisent mieux l’adoption de ce nouveau type d’investissement, mais pas dans une grande mesure. Ainsi, ce sont en Suisse et en Autriche que les détenteurs de monnaies numériques sont les plus nombreux, avec un taux de 7%, soit 3% de plus que la moyenne. Les pays qui affichent des taux de détentions plus élevés sont également ceux où les internautes sont plus jeunes et plus riches.

D’ailleurs, les chiffres permettent de constater que les investissements plus élevés dans l’or ont un rapport étroit dans la possession de cryptomonnaies. A noter que c’est en Turquie que le taux des épargnants confirme le plus cette tendance, avec un taux d’investissement aurifère de 48%.

Actuellement, la plus forte concentration des détenteurs de cryptomonnaies se situe au Royaume-Uni, où près de 12% des internautes britanniques concernés par l’étude affirment avoir des wallets de monnaies numériques.

Les comportements financiers des investisseurs actuels en cryptomonnaies

Les données collectées par l’étude de Bitpanda ont pour vocation de refléter le plus possible les comportements et les profils des détenteurs de cryptomonnaies à l’échelle de l’Europe. Cela permettrait de réaliser une certaine prévision de l’essor du secteur des blockchains et d’identifier les barrières à cette démocratisation, pour mettre en place des stratégies qui y seront plus favorables.

La part d’investissement en cryptomonnaies

Les études menées par Bitpanda démontrent que la détention de cryptomonnaies commence à prendre une plus grande part dans la finance des individus qui en possèdent. Néanmoins, elle n’est pas encore supérieure aux apports dans les autres investissements liés à l’immobilier, les actifs boursiers et l’art. Cela permet de déduire que les monnaies virtuelles sont pour l’instant un secteur d’investissement alternatif, qui est considéré uniquement pour diversifier les portefeuilles. Cette tendance peut s’expliquer par le fait que l’achat de cryptomonnaies n’est pas encore inscrit dans les stratégies d’enrichissement, mais sert surtout d’épargne.

A noter que les stratégies de diversification sont uniquement adoptées par les investisseurs, que lorsque ces derniers arrivent à en avoir les moyens. Seule une certaine richesse permet aux consommateurs de se lancer dans de nouveaux secteurs de placement, parmi lesquels les monnaies virtuelles sont classées comme des nouveautés technologiques. Investir dans les cryptomonnaies est une façon pour les internautes d’exprimer leur optimisme concernant l’économie mondiale, tout en adoptant une démarche vers leur propre autonomie financière.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here