Les arnaques au Bitcoin se multiplient, et montrent que les cryptojackeurs ne manquent pas d’imagination. Depuis quelques mois, les hackeurs rivalisent d’ingéniosité pour dépouiller les internautes de leurs avoirs numériques. En France, les plaintes se font de plus en plus nombreuses. Bordeaux enregistre une hausse phénoménale des poursuites concernant des fraudes au Bitcoin. Dernièrement, ce sont plus de quinze personnes qui ont fait appel à la PJ pour dénoncer une escroquerie.

Un site prometteur pour attirer les cibles

Les plaignants décrivent un parcours qui pourrait être celui de n’importe quel mineur amateur. C’est en cherchant de nouvelles opportunités d’investissement sur la toile qu’ils sont tombés sur le site. Celui-ci semble alors présenter tous les atouts d’une plateforme fiable. En la parcourant, les investisseurs potentiels sont interpellés par des arguments chocs. L’atout qui les décide à confier leur capital n’est rien d’autre qu’une promesse de rendement exceptionnelle. Pour attirer les foules, ces sites frauduleux proposent des taux de rémunération élevés. Un taux allant de 4 à 5% est suffisant pour que les mineurs envisagent des placements.

Le réseau instaure alors un climat de confiance, qui incite les internautes à leur confier leurs crypto-monnaies, sans poser plus de questions. Ces nouveaux types de mafieux convainquent par la manipulation, et par des techniques d’argumentations auxquelles peu savent résister. Particulièrement convaincants, ils promettent des gains mirifiques, une flambée sans précédent des cours, ou encore une perspective d’investissement rentable sur la durée. Les mots pour décider aux transferts sont multipliés, jusqu’à ce que les victimes cèdent. Si ces arnaques au Bitcoins gagnent peu à peu la réputation d’être des scams de grande envergure. La marge d’internautes étant conscients de leur nature frauduleuse reste cependant limitée, expliquant pourquoi autant d’internautes en sont encore victimes.

Une victime perd 700.000€

Le chiffre est impressionnant, et pourtant, il a été confirmé : une des victimes de ces escrocs du web a perdu 700.000€ en investissant sur un site d’arnaque. Cette somme, qui comprend les économies du mineur, est un patrimoine que le propriétaire légitime a obtenu en vendant ses biens immobiliers. Lorsque l’arnaque a été découverte, il a été impossible de revenir en arrière : la dépense aura dilapidé son capital, sans aucune garantie de remboursement. Ce mineur, qui est sans doute la victime dont la perte financière a été la plus importante, pensait avoir misé sur la poule aux œufs d’or. D’autres plaintes, impliquant des montants moins élevés, sont rapidement venues confirmer la nature frauduleuse du site.

Celui-ci a tout mis en œuvre pour que les amateurs de Bitcoins cèdent à la tentation : le compte accueillant les premiers transferts est domicilié au Portugal, laissant alors imaginer que les exploitants sont fiables. Si ce simple détail confirme la confiance des internautes, ceux-ci étaient bien loin d’imaginer que leurs crypto-monnaies allaient finir dans des wallets dispersés en Asie, ou en Israël. Une technique redoutable qui annule entièrement toute possibilité de garder le contact avec les faux traders, ou de récupérer les sommes investies.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here