La polémique enfle autour du scandale qui met en cause Facebook et Cambridge Analytica. Alors que les entités sont accusées d’utiliser les données des internautes à leur insu, Cambridge Analytica pense à développer sa propre crypto-monnaie.

Un projet pour rectifier le tir ?

tout savoir sur la crypto

L’annonce de ce projet n’a pas manqué de faire jaser : alors que les avis du public divergent encore quant à la possibilité de refaire confiance à Cambridge Analytica, celle-ci annonce le concept d’une nouvelle crypto-monnaie. La société se chargera apparemment du développement de la devise numérique, et prévoit un lancement dans les meilleurs délais. Pour attirer le public, l’entité signale que l’utilisation de cette monnaie permettra aux internautes de garder le contrôle sur leurs informations les plus sensibles. La visibilité des données privées qui pourraient se retrouver sur la toile sera ainsi limitée en fonction des besoins de chaque utilisateur.

L’approche pourrait-elle avoir été décidée pour rectifier la mauvaise réputation que l’entreprise a acquise ces dernières semaines ? Cambridge Analytica fait face à un scandal sans précédent, qui met justement en cause l’enregistrement, et l’exploitation des données personnelles de dizaines de millions d’utilisateurs. Les accusations de publications ciblées, pensées pour influencer les choix des internautes durant les votes semblent aujourd’hui avérées. Face à une réputation qui a rudement été mise à mal, l’entreprise britannique s’impose un défi de taille pour la création de sa crypto-monnaie.

Un concept en développement

Le New York Times note que la société a déjà commencé le processus de développement de cette monnaie. La programmation de l’Initial Coin Offering est prévue sur les mois à venir, et ne nécessitera pas de levée de fonds. Les internautes ont ainsi remarqué le désir de Cambridge Analytica de rester indépendant des systèmes reposant sur les dons. L’entreprise mise sur une émission de tokens, qui simplifiera l’adoption des droits d’usage lorsque la monnaie sera disponible. Pour se démarquer, l’entité mise sur ce qu’elle maîtrise : le stockage des données personnelles. Celui-ci sera mis à contribution pour enregistrer et sécuriser le nombre de tokens généré.

Il suffirait ainsi de posséder une unité de ce fragment actif pour recevoir un fichier contenant toutes vos données privées. Le principe ne se limite cependant pas à la création de devise : il comprend aussi une possibilité de revendre les informations. Cambridge Analytica prend le parti de donner cette possibilité aux internautes, qui peuvent ainsi choisir de vendre eux-mêmes leurs données. Leur valeur sera établie par leur propriétaire, qui sera le seul à décider du prix auquel il souhaite les céder. Cette particularité ne convainc cependant pas tout le monde, car la suspicion de vol de données plane encore sur l’entité.

Plusieurs internautes remarquent que cette initiative pourrait avoir été adoptée pour régler les problèmes récemment constatés sur les réseaux sociaux. Son fonctionnement devrait notamment offrir une sécurité supplémentaire adaptée à tous les profils. Il permettra également de mettre au point une économie alternative qui valorisera l’anonymat, et le contrôle des historiques personnels pouvant être exploitées sur la toile.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here