Après le raz de marée des ICO de 2017-2018, l’apparition des IEO (Initial Exchange Offering) a ouvert à une nouvelle ère quant à l’émission de cryptomonnaies dans un contexte plus cadré. Cette nouvelle forme de levée de fonds est particulièrement basée sur la participation des plateformes d’échanges comme Coinbase.

tout savoir sur la crypto

Cette dernière a d’ailleurs annoncé qu’elle souhaite soumettre des projets d’émissions régulées de cryptoactifs grâce aux IEO. Cette déclaration a été faite par la plateforme au début de la présentation Coindesk’s Invest : Asia qui est organisée à Singapour du 11 au 12 septembre. Jusqu’à présent, d’après le recensement réalisé par The Block, les IEO ont permis jusqu’à aujourd’hui l’émission de 180 actifs numériques.

Coinbase va déployer sa plateforme dédiée aux IEO et aux STO

C’est le responsable des ventes institutionnelles de la plateforme d’échanges Coinbase dans les pays asiatiques, Kayvon Pirestani, qui a confié à l’audience de la conférence qu’une plateforme est en cours de construction et qu’elle sera réservée aux lancements d’IEO et de STO. Ces méthodes de levées de fonds proposent en effet de nombreux avantages pour les plateformes qui les hébergent et les entreprises de ctyptomonnaies qui les lancent.

Les IEO, de nouveau relais de croissance pour les plateformes d’échanges comme Coinbase

Coinbase étudie sérieusement un projet de plateforme pour les IEO et les STO. Ces nouvelles générations d’offres se démarquent des précédentes ICO par la nécessité d’un partenariat avec les plateformes d’échanges marketplaces. Leurs principaux atouts est de faire profiter d’une meilleure fiabilité, par rapport aux ICO dont nombreux cachaient des arnaques, des projets sans avenir où irréalisables.

Les IEO et les STO reflètent un contexte global marqué par des investisseurs plus prudents et des régulateurs plus impliqués. Ils permettent aux projets de bénéficier d’une meilleure confiance de la part des investisseurs, en se basant notamment sur les études approfondies réalisées par les plateformes, qui ne peuvent risquer leur réputation en listant des projets qui ne sont pas fiables.

De plus, la visibilité du projet est assurée pour tous les utilisateurs de la plateforme. De plus, les IEO bénéficient également des procédures d’identification KYC et de sécurité AML qui sont disponibles au niveau des plateformes. Ainsi, seuls les utilisateurs enregistrés et identifiés sur la plateforme peuvent y participer.

D’autre part, les plateformes se rémunèrent sur ces offres grâce à des facturations de services et un pourcentage réalisé sur les ventes de crypto-actifs. Ainsi, Coinbase peut espérer faire des revenus conséquents en lançant elle-même des tokens sur sa plateforme. Elle peut également tirer un grand avantage de positionnement sur ces actifs, pour mener ces derniers sur un marché interne à long terme et y optimiser sa récolte de commission.

Coinbase veut tirer profit de sa réputation pour lancer des cryptos

Déjà reconnue par les traders de cryptomonnaies du monde entier, la plateforme de Coinbase propose de nombreux avantages, dont la richesse de son catalogue d’actifs numériques et sa liquidité. En créant ses cryptos, elle permet aux investisseurs de s’assurer de pouvoir liquider leurs actifs en fonction de leurs besoins.

D’ailleurs, les IEO et les STO sont plus accessibles que les STO, et permettent la participation de tous les membres identifiés et enregistrés sur la plateforme. Pour y investir, il n’est pas nécessaire de créer un portefeuille wallet de crypto-actifs, ni de posséder des Ethereums pour l’utilisation d’un smart-contrat comme dans le cas des ICO.

En effet, les investisseurs envoient tout simplement des coins ou des devises fiat en ligne, pour convertir ces derniers vers les cryptoactifs offerts dans les levées de fonds. Néanmoins, les levées de fonds des IEO sont de moindres ampleurs que les ICO et sont généralement limitées entre quelques milliers de dollars à quelques millions de dollars.

Le lancement de la plateforme IEO-STO de Coinbase risque d’être freinée par les législations américaines

Selon Kayvon Pirestani, la plateforme que Coibase projette de déployer pour ses IEO est prévue pour être lancée d’ici quelques mois. Néanmoins, le contexte réglementaire qui est actuellement en vigueur aux Etats-Unis se base sur des réglementations sévères en termes de conformité KYC/AML. Ces mesures visent principalement à lutter contre le blanchiment d’argent, le trafic de drogue et le financement du terrorisme.

L’optimisme de Coinbase concernant le délai de lancement de cette plateforme de levées de fonds peut ainsi se heurter à la difficulté pour les clients américains de participer à ces offres. Ces derniers devront en effet disposer des technologies nécessaires pour pouvoir être identifiés sur la plateforme, grâce à la reconnaissance faciale ou biométrique. D’ailleurs, la Securities & Exchange Commission (SEC) mène actuellement une lutte contre les cryptos qui peuvent masquer l’émission illégale de titres financiers.

En effet, les cryptos sont reconnus aux USA comme étant des valeurs mobilières et non des titres. En dehors de ces éventuels obstacles réglementaires, il est également à noter que 75% des IEO actuels dévoilent d’importantes chutes des cours de leurs jetons, quelques mois après leurs lancements. Cette tendance peut également affecter le succès de la future plateforme IEO-STO de Coinbase.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here