Le boom dernièrement constaté sur la technologie de la chaîne de blocs ne met pas tout le monde d’accord. Alors qu’il a initié une croissance rapide des actifs cryptés, il pourrait prochainement créer de formes nouvelles vulnérabilités au cœur du système financier international. Cette affirmation, qui se présente comme une alerte du Fonds monétaire international, laisse entrevoir que l’utilisation à grande échelle de ce protocole crée un chaos dans le secteur financier classique.

Un système financier largement fragilisé

tout savoir sur la crypto

La récente explosion de la popularité des actifs cryptés a irrémédiablement initié une envolée de la valeur du Bitcoin. La combinaison, qui a un temps suscité l’intérêt des investisseurs du monde entier, pourrait contribuer à affaiblir davantage un système financier qui a largement été fragilisé au cours des dernières années. Ce rapport provenant du FMI donne une idée assez précise du champ d’action des monnaies numériques sur le système financier traditionnel.

Intitulé « Perspectives de l’économie mondiale », ce document comporte plusieurs passages concernant les crypto-monnaies, ainsi que la technologie sur laquelle elles se basent. Selon ce rapport, les atteintes à la cybersécurité, y compris les cyberattaques visant des infrastructures financières essentielles, représentent une source de risques non-négligeable. Le rapport de mentionner que ce manque de sécurité a de fortes chances de nuire aux systèmes de paiement transfrontaliers. Plus encore : elles auraient tous les inconvénients nécessaires pour perturber la bonne circulation des transactions liées à des biens, et des services.

La croissance des actifs cryptographiques est véloce, et ne risque pas de connaître encore quelques remontées significatives. Cette fluctuation de plus en plus importante ne serait donc pas sans risques pour l’écosystème classique. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le FMI met en garde contre les risques de ce genre de monnaie. Il y a quelques jours, l’entité de référence dévoilait déjà un rapport de stabilité qui affirmait que malgré ses avantages potentiels, la chaîne de blocs peut comporter des risques majeurs si elle continue de se développer de façon non-maîtrisée. Les institutions financières seraient les premières concernées : elles seraient aujourd’hui nombreuses à envisager d’intégrer les crypto-monnaies aux systèmes existants.

Une vigilance accrue face à son évolution

Ces évolutions consécutives devraient aujourd’hui rappeler que le système financier actuel est encore en pleine mutation. Il est, de ce fait, indispensable de rester vigilant face aux changements. Une initiative qui implique aussi que les entités financières doivent être prêtes à agir si cela se révèle nécessaire. Le rôle des organismes financiers consiste maintenant à évaluer dans quelle mesure les actifs numériques pourraient être utilisés en tant qu’outils d’investissement.

S’ils sont déjà utilisés comme moyens de transférer l’argent, les mêmes entités envisagent d’accroître cette capacité afin qu’elle soit plus efficace. Alors que les régulateurs du monde entier tentent de maîtriser le phénomène Blockchain, le plus gros reste encore à faire. Notons que les actifs numériques restent très volatils, et que les énormes fluctuations de prix restent monnaie courante.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here