Depuis que les monnaies numériques ont développé une économie alternative qui offre de belles promesses, les internautes se sont rués vers ces nouvelles possibilités de « devenir riche sans effort ». Les cybercriminels n’ont pas mis longtemps à développer de nouvelles tactiques pour tirer profit de la situation.

Un fléau mondial

tout savoir sur la crypto

Le cryptojacking n’est rien d’autre que des solutions visant à miner des crypto-monnaies de manière frauduleuse. Les internautes en sont les principales cibles : ce concept de scam consiste à générer du bitcoin ou des monnaies alternatives, en utilisant votre ordinateur à votre insu. Le fléau est mondial, et ne concerne pas seulement la France ou les États-Unis : tous les pays dans lesquels les crypto-monnaies sont présentes ou actives sont concernés.

En quelques mois, le nombre de scam sous forme de cryptojacking a connu une hausse monumentale. A ce jour, il est 8500 fois plus important qu’à la moitié de l’année 2017. Et les choses ne sont pas prêtes de s’arranger : les criminels de la toile n’attaquent plus seulement pour voler ce qu’il y a dans votre portefeuille numérique. Si cette pratique est encore très courante, elle se fait peu à peu remplacer par un type de mining dont personne ne suspecte la présence.

Une attaque ciblée et discrète

Cette fois, ce ne sont pas les utilisateurs et leurs actifs qui sont visés. Les cryptojackeurs s’en prennent directement à leur matériel, en s’y insinuant discrètement. Il faut retenir que tout ordinateur connecté à internet peut être victime de ces malversations. Ces attaquants d’un autre style laissent courir un virus qui viendra s’installer sur votre ordinateur, sans que vous ne puissiez le détecter. La performance ne se fait pas remarquer, et s’immisce par portes dérobées. Les publicités, les liens suspects, les spams sont autant de moyens mis à contribution pour piéger les internautes.

Et on peut dire que le principe fonctionne bien, car la détection depuis les navigateurs ne peut se faire à l’œil nu. Certains signes permettent cependant de comprendre qu’un virus a été installé : la consommation en énergie augmente de manière inexpliquée, et le fonctionnement de votre processeur se rapproche dangereusement de ses capacités maximales. Sur le long terme, le matériel informatique infiltré par les cryptojackeurs se fatigue, perd en performances, et cumule les erreurs de fonctionnement. Le but de ces criminels est simple : générer le plus de crypto-monnaies possible sans se faire repérer.

Les entreprises ne sont pas les seuls à être traqués : les particuliers sont de plus en plus nombreux à subir les méfaits de ces virus, qui finissent par se retrouver sur les appareils mobiles. Si les navigateurs sont aujourd’hui mieux armés pour défendre leurs utilisateurs, certaines applications mobiles sont encore loin d’avoir trouvé une solution viable au problème. Les opérations de cryptage frauduleuses n’épargnent personne, et ont déjà généré plusieurs millions de dollars. Elle serait de loin plus efficace que les fausses levées de fonds qui sont actuellement partout sur la toile.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here