Crypto-monnaie

Dans le monde de la crypto-monnaie tout n’est pas que rose. Les arnaques sont nombreuses. Pour ne pas compter parmi le nombre de victimes nous nous proposons de vous donner quelques conseils pour reconnaître les escroqueries. Mais avant, marquons un temps d’arrêt sur les escroqueries les plus courantes.

Crypto-monnaie : Les escroqueries les plus courantes

tout savoir sur la crypto

Parmi les escroqueries à la crypto-monnaie les plus courantes figure la chaîne de Ponzi. C’est l’arnaque la plus vieille de l’humanité. Elle fonctionne sur un principe simple. Les nouveaux arrivants rémunèrent les premiers venus, ce qui permet d’entretenir l’illusion de performances élevées. Plus il y a du monde qui y croit et investit, plus la monnaie gagne en notoriété. Les profits des escrocs grimpent alors jusqu’au jour où le système s’effondre.

Une autre arnaque est celle des portefeuilles fantômes. S’il en existe des fiables, d’autres par contre sont l’œuvre d’escrocs. Ils créent des wallets sur lesquels les crypto-monnaies peuvent être déposées. Bien souvent les escrocs attendront que vous ayez déposé une certaine somme pour les faire disparaître. La plus récente des arnaques au faux portefeuilles est celle du wallet Bitcoin Gold qui aurait volé près de 3 milliards aux utilisateurs.

La fraude à l’ICO est une escroquerie à la crypto-monnaie relativement récente. Les arnaques par pièce de monnaie se sont cependant vite répandues. Quand une monnaie virtuelle cryptée est lancée elle est ouverte à des investisseurs. On parle d’ICO. L’arnaque ici consiste alors à créer de faux ICO grâce à de vrais certificats. Difficiles à repérer, certains éléments peuvent cependant être des indicateurs pour éviter d’être pris au piège.

Quelques clés pour repérer les escroqueries

Si les escroqueries à la crypto-monnaie sont pour la plupart difficile à repérer, il existe cependant quelques clés pour les reconnaître. Prenons l’exemple de la fraude à l’ICO. Une ouverture à l’investissement lorsqu’une nouvelle crypto-monnaie est lancée est toujours financée par une autre monnaie virtuelle. Ainsi, s’il vous est demandé de payer par carte bancaire ou par virement, ça laisse penser à une arnaque.

Une autre clé pour démasquer de faux sites est leur durée de vie. Il est rare que les plateformes créées par des arnaqueurs restent en ligne longtemps. Ainsi, il faut davantage vérifier depuis combien de temps le site fonctionne, et ne pas se baser uniquement sur sa notoriété. Cette dernière est un critère très peu fiable si à côté le site fonctionne depuis moins de deux ans.

La promesse de gains fulgurants doit aussi pousser à être méfiant. La volatilité des crypto-monnaies ne se fait pas seulement à la hausse. Ainsi, aussi attractifs que peuvent être les taux qu’on vous fait miroiter, il est préférable de ne pas succomber à la tentation. Au delà de 0,30% par jour, c’est quasiment évident qu’il s’agisse d’une arnaque.

Reconnaître les escroqueries à la crypto-monnaie n’est pas toujours évident. Il est en ce sens conseillé d’être particulièrement vigilant. Renseignez vous le plus possible sur un site ou une crypto-monnaie avant d’y investir. Surtout, sachez être patient, Rome ne s’est pas bâti en un jour !

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here