La France proposera que le groupe des grandes puissances économiques du G20 discute de la régulation de la monnaie virtuelle « Bitcoin » l’année prochaine.

La déclaration a été officiellement faite le 17 décembre 2017 par le ministre des Finances français, Bruno Le Maire. « Je vais proposer au prochain président du G20, l’Argentine, qu’au sommet du G20, en avril, nous discutions tous ensemble de la question du Bitcoin. » a-t-il déclaré sur LCI.

La valeur du Bitcoin a augmenté de plus de 1700% depuis début 2017, suscitant des inquiétudes sur le fait que le marché puisse éclater et créer des dégâts irréversibles. Les états et les législateurs de l’Union européenne se sont mis d’accord récemment sur des règles plus strictes concernant la monnaie virtuelle.

Ces règles ont été établies pour prévenir le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme sur les plateformes d’échange de Bitcoin et des autres monnaies virtuelles.

La déclaration du ministre des Finances

« Il y a évidemment un risque de spéculation. Nous devons examiner et réexaminer tout cela et voir avec tous les autres membres du G20 comment nous pouvons réglementer le Bitcoin. » a déclaré Bruno Le Maire aux journalistes de la chaîne d’informations LCI.

Cette annonce est le prélude du débat qu’il prévoit de lancer lors du sommet du G20, qui aura lieu en avril 2018, à Buenos Aires, Argentine.

Bien que les règlementations contrôlant les cryptomonnaies aient déjà été renforcées, la France maintient que cela n’est pas suffisant. Le Bitcoin a atteint un nouveau record avec 17 900 USD sur le site d’échange Bitstamp, avec une hausse de 9% dans la journée. La valeur de la monnaie numérique a grimpé de près de 80% juste au cours de ce mois de décembre.

Les nouvelles règlementations sur le Bitcoin

Sans attendre le sommet du G20, l’UE et des parlementaires européens ont déjà pris les devants pour réguler la cryptomonnaie. Cette décision a été prise vis-à-vis du danger que peut représenter la monnaie virtuelle quant à la sécurité publique.

L’une de ces nouvelles règlementations veut que ceux qui effectuent des transactions avec de la cryptomonnaie sortent de l’anonymat. Cette règle vaut également pour les transactions avec des cartes prépayées. Ces nouvelles règlementations ne sont pas encore applicables et attendent une approbation des états membres de l’UE.

La hausse constante de la valeur du Bitcoin est l’un des sujets les plus sensibles de cette fin d’année et une règlementation plus stricte pourrait être salvatrice.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here