Il y a encore quelques mois, Google bannissait toute publicité relative aux crypto-monnaies. Il semble que la position du moteur de recherche numéro un ait changé : après avoir redonné leurs chances à ces devises d’un nouveau genre, le géant a choisi d’intégrer des applications basées sur les blockchains dans ses services. La catégorie Cloud Computing s’est ainsi appropriée des DLT provenant de BlockApps, et de DigitalAssets.

Un premier pas pour le moteur de recherche

tout savoir sur la crypto

Google n’est pas sans connaître l’existence des crypto-monnaies. Si les blockchains parcourent sa database depuis plusieurs années, le numéro du web ne s’en est pas réellement formalisé. Après une action qui visait à limiter l’apparition des publicités de crypto-devises, la plateforme semble prête à faire partie du voyage. Le partenariat évoqué concerne deux entités bien connues du public, et devrait offrir un complément de services, et d’accès aux industries. Ces nouveautés, axées sur les finances et les offres cloud, seront exclusivement développées sur la base de la blockchain. Si le nombre d’applications proposées reste encore un mystère, la firme Mountain View a déjà laissé filtrer les noms de ses collaborateurs. En première ligne, les internautes retrouveront BlockApps.

Cette plateforme, qui s’est fait connaître il y a quelques années pour son service de développement d’application minute, propose une maîtrise du secteur que Google ne possède pas forcément. Pour mener son projet à bien, le moteur de recherche s’est aussi associé à DigitalAssets. Le site, spécialisé dans les services financiers, a dévoilé son potentiel en proposant un écosystème sécurisé aux personnes désirant réaliser des transactions sur la toile. Son plus grand avantage : garder un historique des opérations effectuées, pour permettre aux divers utilisateurs de bénéficier d’une assistance réellement efficace. À ce stade, l’objectif de Google n’est clairement pas de tester l’eau avant d’y plonger : la stratégie mise en place laisse penser que l’entreprise entend y gagner sa place en mettant les grands moyens.

Vers l’intégration de blockchains professionnelles

Le communiqué dévoilé par le CEO de Digital Asset confirme cette prévision. Selon lui, ce partenariat a pour but principal de maîtriser les obstacles qui peuvent contrecarrer le développement des applications en DLT. Le catalogue de registres distribués, tout comme le langage dédié à Google Cloud, bénéficieront également de cet avantage. Cette étape ne représente pourtant que la première partie des projets liés à ce partenariat. Il semble que l’inclusion d’Hyperledger Fabric intéresse aussi le moteur de recherche. La plateforme de blockchains à destination des entreprises devrait ainsi rejoindre l’Ethereum, qui reste la blockchain de référence de Google.

Et la présence de contrats intelligents n’est pas le seul argument qui parle en faveur de ces solutions : la disponibilité des offres blockchain est une aubaine que le moteur souhaiterait exploiter à son plein potentiel. En plus de permettre la mise en place de concepts et de productions pratiques, ces programmes faciliteront aussi la construction d’un centre de nœuds pouvant répondre rapidement aux demandes.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here