Le site spécialisé dans l’échange de crypto-actifs a été victime d’un hacking, se faisant voler plus de 55 millions d’euros. Cette somme, dérobée sous la forme de crypto-monnaies, comprend un montant astronomique de Bitcoin. Les hackeurs ont aussi soustrait des valeurs conséquentes en MonaCoin, et en Bitcoin Cash.

Un piratage sur 4 jours

tout savoir sur la crypto

Ce fait divers a étonné les mineurs japonais : Zaif, une plateforme d’échange d’actifs numériques, a été la cible d’un piratage. Au cours de ce hacking, les hackeurs ont détourné l’équivalent de 55 millions d’euros. Tech Bureau, entreprise mère à laquelle Zaif appartient, s’est exprimée dans un communiqué pour donner des détails sur le piratage. Selon le porte-parole de l’entreprise, les pirates seraient parvenus à accéder aux portefeuilles connectés au web pour commettre leurs méfaits. Ces wallets actifs, conservés sur Zaif, avaient dévoilé une faille dans laquelle les pirates sont parvenus à se faufiler du 14 au 17 septembre. La durée du hacking a interpellé les mineurs, paniqués à l’idée que d’autres plateformes puissent subir des attaques similaires. Si elle reste relativement courte par rapport à d’autres pillages ayant secoué la toile, elle montre que les hackeurs peuvent, aujourd’hui encore, agir sans que les plateformes ne puissent réagir rapidement.

Au cours de cette intrusion, l’équivalent de 5966 bitcoins auraient été subtilisés. Si le nombre de MonaCoin et de Bitcoin Cash n’a pas été divulgué, la plateforme estime que leurs valeurs combinées tourneraient autour de 4 millions d’euros. Tech Bureau a choisi de bloquer les solutions de dépôt et de retrait, jusqu’à ce que la plateforme puisse remettre les choses en ordre. Sur les sommes dérobées, seulement le tiers appartenait au site d’échange en crypto-monnaies. En effet, la plus grande partie des sommes dérobées appartenaient à ses clients. Les pertes sont conséquentes, et mettent la plateforme dans une situation délicate. Tech Bureau, qui aura attendu une semaine avant de confirmer la nouvelle dans les médias, a confirmé couvrir l’intégralité des pertes de sa clientèle.

Des tentatives de hacking recrudescentes

Les plateformes d’échanges sont régulièrement prises d’assaut par les pirates qui y trouvent de nouvelles opportunités de s’enrichir. Au Japon, Zaif est le troisième site à être la cible des criminels du web. En 2014, Mt Gox avait été le premier à être attaqué, générant des pertes monumentales pour ses utilisateurs. Plus récemment, c’est Coincheck qui avait fait face à un rapt au cours duquel des sommes conséquentes avaient également été dérobées. Ce piratage, qui survient juste après qu’un renforcement de la réglementation ait été mis en place par la plateforme.

En début d’année, Zaif était déjà au centre d’une polémique. Son système, qui avait présenté un bug, avait permis à certains clients de gagner gratuitement un nombre plus ou moins important de Bitcoin. L’échangeur, qui est aujourd’hui une des plateformes les plus importantes sur le secteur, subit de plein fouet les retombées de ce piratage. Il est aujourd’hui certain que ce fait divers ait un impact négatif sur la valeur générale des crypto-monnaies.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here