Une collaboration entre Walmart et IBM a débouché sur la création d’une chaîne de sécurité alimentaire. Le géant de la distribution américaine a annoncé aujourd’hui que tous les fournisseurs de légumes verts à feuilles de Sam, et Walmart étaient invités à envoyer leurs données à la blockchain. Une invitation valable jusqu’à septembre 2019, et qui devrait apporter un changement notable dans le processus d’achat, et de vente des plateformes.

Pour une sécurisation des produits alimentaires

tout savoir sur la crypto

La grande majorité des chaînes d’approvisionnement ont depuis longtemps adopté un processus manuel. Il est aujourd’hui difficile de repérer les problèmes de contamination comme celui de l’E. Coli sur les laitues romaines durant le printemps dernier. Les processus, longs et coûteux, ne permettent pas aux producteurs de vérifier chaque produit entrant dans les stocks des distributeurs. L’initiative prise par Walmart et IBM permettrait de mettre en place une chaîne d’approvisionnement entièrement basée sur la blockchain.

Cette approche, qui aurait pour but de simplifier la traçabilité du processus, aurait aussi l’avantage de le rendre transparent, en plus de développer une complète identité numérique. La solution mise en place grâce à la collaboration des deux groupes met en avant les atouts des nœuds dans une blockchain, permet de représenter chaque entité ayant manipulé les aliments. Le développement de cette chaîne de sécurité aidera principalement à garder une trace des différents maniements effectués durant les déplacements des produits alimentaires. Le but de l’approche est d’abord de retracer plus rapidement les manipulations. Par la suite, elle permettrait de retrouver plus facilement quels producteurs auraient pu affecter des produits avant leur mise en vente. La cession d’articles infectés montrera précisément à quel endroit les aliments auraient pu être souillé. Dans cette entreprise, Walmart travaille en collaboration étroite avec IBM.

Ce travail d’équipe, qui dure depuis plus d’un an, se focalise sur la possibilité d’utiliser la blockchain pour numériser la chaîne d’approvisionnement alimentaire. Cette dernière constituerait un des premiers cas réels d’utilisation de la blockchain pour une activité autre qu’une simple utilisation de monnaie numérique. Walmart a choisi d’utiliser IBM Food Trust, une solution spécifiquement élaborée pour des cas similaires.

Une mise à contribution pratique d’IBM Blockchain Platform

Pour Walmart, la solution la plus évidente est celle que son nouveau partenaire a développé pour ce type de besoins. IBM Food Trust a été conçu via IBM Blockchain Platform : l’outil, mis au point par IBM, a pour fonction d’aider les entreprises à créer leurs réseaux de chaînes de blocs. Des fonctions de gestion et d’exécutions y sont également intégrées, offrant une solution pratique à bien des niveaux. Le process numérisé, qui repose entièrement sur une technologie Open Source, comprend une période d’adaptation indispensable à sa bonne adoption.

IBM opte pour un système d’intégration qui oriente les usagers vers un service dédié. Le but : être opérationnel dans les meilleurs délais, et pouvoir assurer la qualité des produits alimentaires commercialisés dans les différents points de l’enseigne. Une approche qui se veut également plus transparente, estimant qu’il est aujourd’hui temps que les consommateurs puissent bénéficier de produits dont ils connaissent la provenance.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here