L’univers de la technologie blockchain et des monnaies numériques est devenu l’une des grandes priorités des régulateurs financiers en matière d’assainissement et de réglementations. Cet intérêt a notamment été renforcé par l’annonce du lancement de la cryptomonnaie Libra de Facebook.

tout savoir sur la crypto

Dans le cadre de la mise en place du cadre réglementaire de ce secteur, matérialisé par la création de la Financial Action Task Force (FATF) au mois de juin, de nombreuses initiatives de surveillances sont amenées à émerger. C’est dans cette optique que CypherTrace, la société spécialisée en cybersécurité et en traçage des transactions basées sur les blockchains, a annoncé l’extension de son champ de surveillance.

En effet, elle dispose maintenant d’une technologie qui lui permet de pister plus de 700 nouvelles cryptomonnaies. Ainsi, l’entreprise détient la capacité de collecter tous les détails des transactions qui sont réalisées avec ces monnaies numériques.

Les transactions sur plus de 700 cryptomonnaies suivies et analysées par CypherTrace

Spécialisée dans la surveillance des échanges cryptomonétaires et la cyber-sécurité, CypherTrace permet actuellement aux régulateurs financiers et aux gouvernements de disposer de toutes les données concernant les transactions, ainsi que les flux de plus de 700 monnaies et actifs numériques.

La fin de l’anonymat pour les utilisateurs des cryptomonnaies

Largement critiqué par les régulateurs financiers et les États pour fournir des méthodes de transactions anonymes aux trafiquants et aux terroristes, le monde des cryptomonnaies est en phase de révolution. En effet, en plus des efforts des régulateurs à nettoyer le secteur des cryptomonnaies qui favorisent les fraudes, les escroqueries et les actes illégaux, les sociétés privées viennent aussi d’entrer dans la partie, à l’image de CypherTrace.

Cette dernière vient en effet de bouleverser l’idée établie concernant l’anonymat dont bénéficieront à jamais les transactions faites avec certaines cryptomonnaies. Cette initiative se place d’ailleurs dans la lignée des règles KYC/AML qui ont été imposées récemment dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et les fraudes.

En effet, ce sont ces domaines qui inquiètent principalement les régulateurs financiers et qui sont mis automatiquement en avant par ces derniers pour soutenir la nécessité d’un cadre règlementaire strict au secteur des cryptomonnaies.

CypheTrace, pionnier privé de la surveillance de la cryptosphère

Après l’obligation faite aux plateformes d’échange d’appliquer des mesures d’identification et d’authentification KYC/AML, ainsi que la collecte des données des utilisateurs, le degré de la surveillance du monde des cryptomonnaies vient de passer à un autre niveau. Désormais, CypherTrace a pour objectif de pouvoir intégrer dans son champ d’investigation la totalité des cryptomonnaies.

Cette initiative est en bonne voie, puisque 700 des monnaies numériques, soit la moitié d’entre elles, voient maintenant leurs transactions être épluchées par la société de cyber-sécurité. D’ailleurs, il est certain que cette tendance fera émerger de nombreuses autres entreprises spécialisées dans ce domaine de surveillance et de suivi des flux d’échanges cryptomonétaires.

Pour sa part, CypherTrace a été créée en 2015, et a collecté 15 millions de dollars suite à une levée de fonds lancée au début de l’année. Parmi les participants de ce financement, il y a entre autre Galaxy Digital et Aspect Ventures. Ce serait en particulier grâce à cette levée de fonds que l’entreprise est parvenue à développer sa technologie de surveillance massive de plus de 700 cryptomonnaies.

CypherTrace contribue au développement et à la démocratisation des cryptomonnaies

En annonçant avoir augmenté à plus de 700 le nombre des cryptomonnaies qu’elle peut auditer, CypgerTrace souligne également ses investigations couvriront désormais plus de 87% des transactions blockchainisées réalisées avec les 100 premiers actifs numériques. Ces derniers incluent entre autre les principales cryptos, dont Bitcoin, Ethereum, Bitcoin Cash, Tether, Dash, Monero et LiteCoin.

Le renfort de la surveillance des cryptomonnaies favorisera l’approbation des régulateurs et des Etats

Les capacités de surveillance et d’analyse développées par CypherTrace abolissent le culte de l’anonymat dans la cryptosphère. Elles garantissent également une meilleure efficacité des règlementations KYC/AML qui visent la sécurité des transactions et la lutte contre le blanchiment d’argent et le terrorisme.

Dans un communiqué de presse, l’entreprise explique qu’en expulsant les criminels et les terroristes des réseaux de flux blockchainisés, elle contribue à accélérer le développement du secteur des cryptomonnaies. En effet, l’intérêt et la confiance du grand public pour les monnaies numériques sont actuellement freinés par l’existence de ces niches d’activités illégales au sein des réseaux de transactions cryptomonétaires.

Selon CypherTrace, les gouvernements et les régulateurs financiers qui cherchent à mieux contrôler ces flux seraient également plus confiants dans ces technologies financières, en accédant aux informations détaillées qui les concernent. Les activités de surveillance mises en œuvre par l’entreprise permettent en effet d’accéder à bien plus de données que celles obtenues par les dispositifs KYC/AML.

Par ailleurs, elle informe aussi quant à sa participation aux directives de la GAFI (Groupe d’Action Financière). Composée de 15 pays et de ceux du G7, cette organisme a récemment déclaré ne pas mener directement de projets de surveillance globale sur les cryptomonnaies, mais se limite uniquement à des recommandations. Ainsi, si la GAFI n’est pas directement en charge de ce type de projet, elle en est cependant à l’origine par ses conseils. Cela reflète la direction vers une surveillance de plus en plus rigoureuse de la cryptosphère par les Etats. En effet, ces derniers y voient également des menaces pour les monnaies nationales souveraines.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here