Les malwares destinés à miner discrètement de la crypto-monnaie se sont fait discrets. Si les incidents liés à ces programmes n’ont récemment pas été nombreux, le nombre de virus mineurs a augmenté. Ces menaces virtuelles, qui ont un temps arrêté de faire parler d’elles ont envahi la toile.

Une hausse significative

tout savoir sur la crypto

Le dernier rapport de McAfee ne laisse aucun doute quant à l’activité des malwares de mining : l’entreprise, qui s’est fait connaître dans le domaine de la cybersécurité, avait récemment publié un rapport s’intéressant aux diverses menaces présentes sur la toile. Dans cette analyse, le groupe fait état de menaces informatiques qui sont de plus en plus nombreuses à se positionner sur le secteur de la monnaie cryptée. En effet, ce rapport met à jour un domaine d’activité que les concepteurs de logiciels malveillants considèrent aujourd’hui comme « leur nouvel eldorado ».

Ce secteur, qui n’est autre que celui où les crypto-monnaies se développent à une allure folle, aurait enregistré une hausse significative du nombre de malwares destinés au mining. Le constat réalisé par l’entreprise confirme ce qu’elle avait déjà pu établir dans une précédente enquête. La tendance, qui est apparue fin 2017, montre que les logiciels malveillants qui ont recours au mining de monnaies virtuelles ont largement prospéré.

Les chiffres avancés par McAfee laissent perplexes : l’augmentation serait de l’ordre de 85%, uniquement au cours du second trimestre 2018. Le nombre d’échantillons repérés dépasse les 2,5 millions d’unités. Toujours selon la même source, un bon nombre de ces programmes frauduleux serait issu d’anciens virus déjà connus du grand public. Ces derniers, parmi lesquels on compte les ransomwares, auraient ainsi été recyclés pour lancer des attaques encore plus agressives envers les monnaies virtuelles. La tendance du crypto-jacking aurait également repris de plus belle.

Cette méthode, qui consiste à solliciter le matériel informatique des internautes à leur insu, est très répandue. Utilisée pour miner des crypto-monnaies en quantité plus ou moins élevée, l’approche sert les intérêts des pirates du web, ou de certains acheteurs peu scrupuleux.

Une recrudescence marquée des malwares en général

Il est aujourd’hui courant de constater que les malwares utilisés pour le mining envahissent les parcs informatiques de particuliers, ou d’entreprises peu prudents. La perspective de réaliser des gains conséquents en peu de temps reste une motivation suffisante pour inciter les hackeurs de tous horizons à tenter leur chance. Les logiciels destinés au minage frauduleux ne sont pourtant pas les seuls à avoir connu une croissance importante. Les applications malveillantes exploitant les faiblesses des logiciels ont également augmenté de manière conséquente.

La hausse constatée est de l’ordre de 151%, et alarme surtout le géant de la sécurité logicielle sur l’avenir des plateformes mobiles. Celles-ci, qui constituent les premières cibles des pirates, sont largement infectées par les ransomwares, et autres programmes frauduleux. L’entreprise, enfin, pointe aussi du doigt les risques liés aux assistants virtuels. Les objets connectés seraient également concernés, et devraient constituer une nouvelle cible de choix pour les pirates qui recherchent constamment de nouvelles plateformes à infecter.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here