A la suite du sommet du G20 qui s’est tenu à Buenos Aires, en Argentine, au cours du week-end, les dirigeants du G20 ont appelé à l’imposition de la crypto-monnaie. Un document présenté conjointement par les dirigeants du G20 appelait à « un système de taxation des services électroniques transfrontaliers », avec une version finale de la réglementation qui devrait être en place d’ici 2020, conformément aux normes du Groupe d’action financière (GAFI).

Un grand pas pour le bon développement de la crypto-monnaie

tout savoir sur la crypto

L’élaboration de normes internationales pour réglementer les nouvelles technologies, telles que les crypto-monnaies, est une étape nécessaire pour que le marché des crypto-monnaies évolue. Sans surveillance réglementaire et sans cadre défini en matière de fiscalité et de reporting, il est impossible que des entités plus grandes entrent dans l’espace, par crainte d’un contrecoup réglementaire. Les obstacles potentiels causés par une réglementation accrue sont limités par rapport aux avantages de l’adoption traditionnelle des technologies de grand livre distribuées, et des crypto-monnaies.

Il s’agit d’un énorme pas dans la bonne direction pour le secteur. Assurer une surveillance réglementaire et un cadre de travail sur la manière d’envisager la propriété, l’investissement et l’imposition de la catégorie d’actifs permet aux grandes entités d’évaluer sérieusement l’espace. Sans la connaissance exacte de ce qui précède, ces entités resteraient sur la touche. À l’instar des marchés financiers mondiaux, les grandes entreprises ne craignent plus que l’incertitude, notamment en ce qui concerne le statut juridique et la fiscalité. Les crypto-monnaies ne posent aucun risque pour la stabilité financière. Alors que les marchés des crypto-monnaies sont actuellement évalués à 130 milliards de dollars, il s’agit d’un petit montant comparé aux marchés boursiers et obligataires mondiaux, évalué à des milliards de dollars.

Les spécialistes de la crypto-monnaie et la majorité de ses utilisateurs affirment qu’une taxation sur la cryptographie numérique pourrait s’avérer un pas positif dans la bonne direction. Il est excitant de voir que certains des pays les plus puissants du monde reconnaissent non seulement les avantages potentiels des crypto-monnaies et des nouvelles technologies, mais également l’importance de disposer de normes internationales pour les réguler.

Un défi à adapter selon chaque pays

Ce sera un défi compte tenu des différentes manières dont certains des États membres du G20 ont commencé à réglementer les actifs de cryptographie. La Chine applique une réglementation stricte sur les crypto-monnaies, mais accueille favorablement les investissements dans la blockchain, alors que le Royaume-Uni n’a pas encore publié de loi ou de réglementation relative aux crypto-monnaies. Pour que des normes communes soient établies et qu’une réglementation universelle fonctionne, les États membres du G20 vont devoir trouver un compromis. Par exemple, les régulateurs du monde entier sont encore divisés en ce qui concerne le traitement fiscal des jetons. Cela peut donc continuer à poser problème.

Les dirigeants du G20 se sont également engagés à mettre en place un système fiscal transfrontalier sur les crypto-monnaies qui introduira les mesures appropriées pour empêcher les sociétés multinationales de réussir à éviter la fraude fiscale. Ils examineront les détails du système que le groupe mettra en place lors du chapitre du G20 de 2019 qui se tiendra à Osaka, au Japon, tout en s’attendant à ce que la version finale du règlement qui examine les propositions individuelles de tous les membres soit prête d’ici 2020. Cependant, dans l’ensemble, le G20 appelant à la taxation de la crypto-monnaie constitue une étape importante dans l’adoption généralisée des crypto-monnaies et continuera à contribuer à l’évolution du marché. La réglementation aidera à filtrer les mauvais acteurs du marché et à renforcer la confiance dans les projets de chaînes de blocs et de crypto-devises.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here