Selon les informations publiées par Forbes, la liste des premiers membres du programme de déploiement de la monnaie numérique de la banque centrale chinoise a été dévoilée. Parmi les partenaires cités, on trouve entre autre le groupe Alibaba, Tencent, les grandes banques de l’Etat chinois et les institutions bancaires formant Union Pay.

tout savoir sur la crypto

Le développement de cette monnaie numérique nommée DCEP a été initié par la Chine depuis 2014 et son lancement a été officiellement annoncé le 9 mars 2018 pour 2019, lors d’une phase de test. Si les autres banques centrales ne semblent se focaliser dans la course de la technologie blockchain que récemment, la Chine a désormais une bonne longueur d’avance. Cependant, après la publication de cette liste de premiers partenaires, certains des membres évoqués ont réalisé un démenti qui invite à rester prudent.

La crypto-devise chinoise bientôt déployée

La volonté de l’Empire du Milieu à développer rapidement une forme numérique du Yen répond en partie au lancement de la Libra de Facebook. La Chine veut en effet éviter que d’autres cryptomonnaies ne s’installent sur son territoire. La libra, dont le panier de devises de référence est principalement centré sur le dollar américain, y est perçue comme étant un autre vecteur de l’hégémonie des Etats-Unis. Actuellement, quelques détails supplémentaires sur le développement du DCEP sont disponibles.

La cryptomonnaie chinoise, deux réseaux de blockchain en un

C’est lors du forum China Finance 40 du mois d’août que Mu Changchun, le directeur adjoint de la Division des paiements et du règlement de la Banque Centrale Chinoise, a annoncé que le prototype de la crypto-devise chinoise est opérationnel et que son test au sein d’un groupe d’utilisateurs a été un succès.

Bien que le développement de ce Yuan numérique ait été débuté en 2014, sa finalisation a été accélérée suite aux inquiétudes suscitées par la Libra de Facebook. Le directeur adjoint a profité de l’événement pour donner quelques détails concernant le fonctionnement de la DCEP. Celui-ci est basé sur une technologie blockchain, mais a été également développé pour proposer deux niveaux d’architecture. Cela lui permet ainsi de proposer deux réseaux, dont l’un est dédié à la Banque Centrale chinoise et l’autre sera déployé au niveau des banques de détails.

Grâce à ce système, les développeurs ont réussi à proposer une monnaie numérique adaptée à la complexité des réseaux de paiements locaux. Ces derniers sont caractérisés par l’immense étendu du territoire de l’Empire et sa forte démographie. En plus de la blockchain, le DCEP est ainsi muni d’autres technologies, afin de pouvoir supporter d’énormes flux de transactions simultanées.

Un système basé sur deux crypto-devises

En plus de proposer deux réseaux fonctionnant en parallèle, le DCEP est également annoncé comme étant composé de plusieurs monnaies numériques. En effet, il sera principalement utilisé comme interface, afin de véhiculer les échanges de protocoles entre la forme numérique du Yuan et un stablecoin. Ce dernier est un crypto-actif qui est destiné à éviter les risques de volatilité de la crypto-devise.

Pour le déploiement du projet, il est ainsi nécessaire de créer un fond de garanti composé par des réserves de monnaies fiduciaires. C’est dans cette optique que la crypto-devise chinoise va bénéficier de la participation de plusieurs partenaires. Mu Changchun explique ainsi que tous les partenaires du projet vont acquérir l’équivalent numérique de leurs participations financières. Cependant, ces contributions devront être payées intégralement dès que les montants en crypto-devises auraient été distribués.

Les objectifs liés à la crypto-devise chinoise

La cryptomonnaie de l’Etat chinois ou DCEP devrait être lancée d’ici la fin de l’année 2019. Elle est surtout prévue pour renforcer la centralisation du pouvoir au niveau de l’Etat. Cette version numérique du Yuan devrait remplacer l’utilisation des cartes bancaires et des billets de banque. Elle couronnera la tendance des plateformes mobiles, comme Alipay, Wechat et Tencent, qui sont actuellement les supports de transaction privilégiés au sein du territoire.

Une version numérique du Yuan pour l’ensemble de la population chinoise locale et offshore

L’autorité centrale chinoise vise les 1,3 milliards de Chinois dans le déploiement de la DCEP. Pour garantir une adoption massive de sa crypto-devise, la Banque Centrale chinoise peut compter sur l’essor des réseaux des plateformes de paiement mobile. C’est dans cette optique que les informations concernant les premiers partenaires du projet gouvernemental ont été dévoilées.

Selon les premières informations, Alibaba, Tencent et Union Pay se sont manifestés pour prendre part au déploiement de la crypto-devise nationale chinoise, grâce à des participations pour la constitution des fonds de réserve nécessaires au stablecoin. En complément de ces partenaires privés, le projet aurait également été intégré par l’Industrial and Commercial Bank of China. Cette institution est actuellement la plus grande banque de Chine et du Monde. Elle est suivie dans le projet par la Banque Agricole de la Chine et la Banque de Chine.

Cependant, les informations dévoilées ont rapidement été suivies par des démentis réalisés par certains des soi-disant partenaires du projet. Entre autre, le groupe Tencent s’est exprimé pour nier ces révélations et appeler le public à rester prudent concernant la fiabilité d’informations similaires. Actuellement, Alibaba et Union Pay n’ont pas encore réagi, mais il s’avère que le déploiement du DCEP dépend surtout du nombre des investisseurs qui vont participer à la constitution des fonds de réserves. Face à l’idée de Tether de lancer un version numérique du Yuan aux USA, la Chine souligne également que la crypto-devise nationale serait également disponible aux Etats-Unis.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here