cryptomonnaie régulation

Les fraudes dans le domaine de la crypto-monnaie s’intensifient. Les plateformes d’échanges, qui sont les premiers concernés, font aujourd’hui l’objet d’une enquête que l’État de New-York mène dans le but de mieux réguler ce système alternatif.

Plusieurs plateformes visées

La justice américaine a délibéré : l’État de New-York prend l’initiative de garder un œil sur les plateformes d’échange en crypto-monnaie exerçant sur le territoire. Le procureur général a annoncé que cette décision a été adoptée après une évaluation du fonctionnement de plusieurs sites. Les pratiques enregistrées sur ces plateformes ne seraient ainsi pas totalement régies par les autorités compétentes. Le gap entre ce que prévoit la loi et la réalité serait important, car plusieurs plateformes seraient dangereuses pour le public. Ces activités, qui sont encore loin d’être totalement encadrées, comporteraient des risques qu’internautes et investisseurs ne connaîtraient pas.

Pour l’Arttoney général, il ne s’agit pas de sanctionner directement ces plateformes. L’enquête qui a été mise en place comprend l’envoi d’un questionnaire détaillé aux plateformes concernées. Un total de 13 sites serait actuellement démarché pour faire la lumière sur leur mode de fonctionnement. Le but n’est pas seulement de comprendre leurs activités : l’enquête doit déboucher sur une régulation plus stricte et effective de ces nouveaux acteurs du web. La décision s’inscrit ainsi dans un projet consistant à rassurer les investisseurs de tous bords, qui pourront s’assurer de la sériosité des courtiers en lignes avec lesquels ils décident de collaborer. Contrairement aux intermédiaires classiques, ces sites financiers ne sont soumis à aucune réelle forme de réglementation.

Si la liberté de leur fonctionnement peut donc séduire, il ne comporte aussi aucune garantie pour les propriétaires des fonds. Les contraintes sont mineures, et l’assurance pour les particuliers, ou les entreprises qui se lancent dans l’aventure ne comporte aucune garantie. L’État de New-York envisage de donner un coup dans la fourmilière, en imposant des impératifs que les entités professionnelles devront respecter. L’initiative ne consiste pas seulement à réguler des activités volatiles, dont le potentiel est encore sur la sellette : elle vise d’abord à informer les consommateurs sur leurs droits, et les démarches à entreprendre pour bien investir dans la crypto-monnaie.

Il n’est actuellement pas rare que des entreprises de scam se cachent derrière des identités qui leur donnent une image de confiance auprès du public. Cette régulation devrait ainsi permettre de vérifier l’intégrité et l’honnêteté de chaque plateforme. Le projet pourrait notamment permettre de recenser les sites de bonne réputation, ne comportant aucun risque majeur pour les utilisateurs. Les modèles retenus, qui sont en accord avec la loi de New-York, pourront être recommandé et étendre leurs activités. Les conditions concernant les options de trading, l’autorisation d’exercer, ainsi qu’un minimum de garantie envers les usagers sont requis.

Cette initiative connaît un écho en France, où l’Autorité des Marchés Financiers a commencé à établir une liste noire des plateformes non-conformes aux réglementations mises en place. Si le projet inquiète certaines plateformes, elle est bien accueillie par les internautes qui sécurisent leurs investissements.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here