Et si les crypto-monnaies étaient réellement la monnaie de demain ? Depuis que ces devises numériques ont fait leur apparition sur la toile, il a toujours été difficile de calquer leur cours sur les monnaies fiduciaires. Particulièrement volatiles, les altcoins auront mis longtemps pour intéresser réellement les organismes reliés aux finances classiques. Si les choses sont doucement en train de changer, c’est, en grande partie, parce que les références des solutions de paiement leur ont donné leur chance. Aujourd’hui, c’est Mastercard qui saute en pas en proposant un système reliant l’argent classique aux crypto-devises.

Un projet de longue date

tout savoir sur la crypto

La nouvelle peut d’abord étonner : si Mastercard n’avait auparavant pas exprimé un désir d’engagement particulier envers les crypto-monnaies, il ne s’était pas non plus positionné pour cette économie alternative. Il faut dire que les conditions d’évolution des devises numériques n’ont pas vraiment incité les solutions de retrait et de paiement à tenter le coup : la volatilité des modèles, leur faible percée auprès d’un public en grande partie réticent… de nombreux éléments ont joué en leur défaveur, poussant les organismes financiers à réserver leur jugement. Plus important encore : l’aspect décentralisé de ces monnaies est loin d’être encourageant pour les entités qui ont besoin de disposer d’un suivi régulier des activités financières.

Qui aurait pensé que les initiatives d’une entreprise spécialisée dans le paiement puissent proposer des solutions viables contre ces inconvénients ? Mastercard pourrait ainsi offrir LA solution que mineurs et acteurs financiers de tous bords attendent depuis si longtemps : grâce à un brevet déposé en 2015, l’entreprise a pu développer un système permettant la liaison entre les crypto-monnaies et les monnaies dites classiques. Le procédé, qui se présente comme un lien effectif entre les actifs numériques et les devises fiduciaires, aurait surtout été développé pour simplifier le stockage de sommes fixes, qui pourront être adjointes à des devises réelles.

Une solution contre les risques des crypto-monnaies ?

Ce brevet pourrait-il initier la stabilité du secteur de la crypto-monnaie ? Le système de liaison est imaginé pour qu’un second compte puisse disposer d’une garantie sur une somme en crypto-monnaie. Pour l’United States Patent and Trademark Office, la solution proposée par Mastercard permettrait de profiter de délais de transactions moins longs. Aujourd’hui, la durée d’un traitement est très variable : si les transactions via les blockchains peuvent prendre plusieurs minutes, celles qui se font sur le système fiduciaire classique sont bien plus rapides. Le but de Mastercard serait de trouver un compromis entre ces deux vitesses.

Pour l’entreprise, la finalité de ce projet ne serait pas seulement de créer un pont entre les deux économies. Elle vise aussi à lutter contre l’instabilité du secteur alternatif, qui en constitue un des principaux inconvénients. Mastercard pense également que ce projet a la capacité de mieux protéger les utilisateurs. Disposant d’un programme de vérification d’identité performant, la méthode permettrait de dévoiler un potentiel encore inexploré des crypto-monnaies, qui pourraient aussi trouver là une occasion de percer dans l’univers fiduciaire.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here