Depuis que les cours du Bitcoin ont baissé, les chutes sont devenues régulières. Au cours du second trimestre 2018, ces valeurs ont cependant connu une amélioration. Les investisseurs, qui commençaient à paniquer face à la chute libre, s’étaient rassurés en se disant que les dernières hausses pourraient durer. Ces derniers jours, le Bitcoin enregistre cependant une nouvelle dévalorisation.

Le phénomène serait-il en train de se confirmer ? Alors que le marché des crypto-monnaies fait face au rejet de nombreuses entités de référence, les baisses constantes des cours ne servent pas ses intérêts. Le bitcoin, en particulier, est fustigé de tous les côtés. Les investisseurs ne lui sont pas tendres, et n’hésitent pas à le discréditer auprès des internautes. Si ceux qui ont adhéré à son système ne cachent pas leur enthousiasme, ceux qui le considèrent comme l’arnaque du siècle ne sont pas moins expressifs. Cette fois, la nouvelle chute de son cours pourrait bien lui porter préjudice. En début de semaine, le marché avait déjà du mal à suivre une courbe de progression convaincante. Les miners ont ainsi subi une nouvelle déception, en découvrant que les altcoins avaient enregistré une baisse générale. Dans le cas du Bitcoin en particulier, sa valeur n’atteignait pas les 7.500$.

Aujourd’hui situé à quelques 7439,10$, la référence en matière de cryptodevises déçoit, une fois de plus. L’atteinte de ce seuil psychologique, si elle n’a pas encore provoqué la panique, interroge. Pour les miners, les raisons de cette nouvelle baisse pourraient bien être la demande d’une enquête criminelle mettant en cause certains traders. Au mois de mai, la justice américaine avait ainsi demandé une mise en examen de plusieurs cas qui pourraient démontrer la manipulation de ce système alternatif. Si l’accusation est avérée, cela signifie que tout le secteur des cryptomonnaies est manipulé par ces mêmes traders. Le cas du Bitcoin est mentionné comme un cas sensible, car la devise serait celle que les fraudeurs utilisent le plus. Notons toutefois que ces malversations ne concernent pas uniquement le Bitcoin, et que d’autres monnaies alternatives pourraient également être mises en cause.

À ce jour, les manipulations sur ces altcoins ne restent que suppositions. Cela n’a pas empêché l’Ethereum, ou encore le Litecoin de subir les baisses de front. Pour ces crypto-monnaies de référence, cette dégradation de valeurs boursières nuit à leur stabilisation. L’Ethereum, qui compte aujourd’hui parmi les chouchous du web, n’aura pas été épargné par la baisse d’intérêt qui en a résulté. Avec des capitalisations qui dépassent les 330 milliards de dollars, l’entité n’a cependant pas été assez convaincante pour garder une partie de ses utilisateurs. Seul le Ripple est sorti indemne de cette crise, enregistrant même une hausse spectaculaire de 2,33%. Celui qu’on surnomme « le nouveau Bitcoin » parvient, une fois encore, à démontrer sa supériorité face aux modèles concurrents. Plus intrigant encore : l’indice de recherche concernant le Bitcoin aurait nettement diminué, tandis que les requêtes concernant le Ripple continuent à croître de façon régulière.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here