Les crypto-monnaies sont-elles en train de trouver doucement leur place parmi les solutions de paiement utilisées par le grand public ? C’est ce que les récentes évolutions des altcoins laissent penser. Aujourd’hui, c’est le Bitcoin qui fait parler de lui : ICE, la plateforme boursière made in USA, projette de développer une solution permettant aux internautes d’utiliser les crypto-monnaies pour payer leur café.

Pour une facilité d’utilisation des actifs numériques

tout savoir sur la crypto

Si les altcoins commencent à se vulgariser, il y a encore beaucoup à faire pour qu’ils soient entièrement répandus. Dans l’espoir de faire un pas dans ce sens, Bakkt prévoit une activité qui devrait renforcer le rôle des crypto-monnaies. Son but reste simple : donner aux professionnels et aux particuliers un service qui leur permet d’user librement de leurs actifs. Il ne s’agira donc pas seulement de conserver leurs monnaies dématérialisées. La plateforme devrait aussi simplifier les processus d’achat et de vente intimement liés au développement d’un coin. ICE, qui s’est fait connaître pour sa filiale boursière NYSE, compte bien apporter une certaine forme de légitimité aux cryptodevises. Les services usant des chaînes de blocs devraient en tirer un bénéfice notable : ils seront reliés à un organisme de renom qui pourrait bien leur atténuer leur mauvaise réputation.

Il faut dire que crypto-monnaies et blockchains ont largement acquis une renommée qui ne sert pas leurs intérêts. En plus d’une opacité qui entame la confiance des investisseurs de tous horizons, elles ont aussi l’inconvénient d’être encore en maturation. Leur volatilité, cependant, constitue, aujourd’hui encore, un des facteurs qui desservent le plus leur cause. La participation d’ICE permettrait de mettre en avant leur utilité, ainsi que leur efficacité.

La sécurisation avancée des actifs digitaux fait aussi partie des arguments que la firme compte mettre en avant. Pour ICE, le défi consiste donc à promouvoir cette option financière alternative, sans tomber dans les clichés. Dans ce projet, la mise à contribution des technologies Microsoft est préconisée. Ce choix s’explique par la recherche d’un écosystème accessible, qui puisse également être « ouvert et régulé ».

Starbucks, premier partenaire du projet

Plus d’un internaute s’étonne de voir que les entreprises de référence soient de plus en plus nombreuses à se laisser séduire par les crypto-monnaies. C’est le cas de Starbucks, qui est annoncé comme le premier partenaire du projet. Bakkt n’aura pas choisi son partenaire commercial au hasard ; Starbucks reste une des chaînes les plus actives, avec un public dispersé aux 4 coins du monde.

Le géant du café devrait ainsi permettre la mise au point de programmes pratiques, entièrement réglementées. Un moyen pour la nouvelle plateforme d’assurer les fonctions de son projet, tout en expérimentant la pertinence des altcoins sur le marché classique. Si l’application devrait d’abord se focaliser sur le trading et à la conversion du Bitcoin en monnaies fiduciaires, la firme devrait proposer des contrats impliquant le Bitcoin avant la fin de l’année en cours.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here