bitcoin

La dévaluation des crypto-monnaies se confirment : si de petits regains ont tenté de leur faire reprendre des cours intéressants, les risques qu’ils représentent toujours ont mis leur intérêt à mal. Aujourd’hui, les principales monnaies digitales continuent à décevoir les personnes qui pensaient enfin rentabiliser leur investissement.

Les organismes financiers toujours perplexes

Au moment où les crypto-monnaies étaient la monnaie tendance du web, les organismes financiers et les entreprises ne se faisaient pas prier pour investir, proposer des modes de paiement qui puissent optimiser leur portefeuille en ligne. Face à la chute constante du Bitcoin, et des autres devises numériques, ces opérateurs se sont rapidement retirés, craignant des pertes trop importantes. Le marché des devises numériques fait peur aux investisseurs, qui redoutent également de faire face à de nouvelles lois de régulation.

En effet, il semble que la mauvaise réputation qui hante les crypto-monnaies ait initié une envie de mieux réguler les transactions, ainsi que le mode de minage. Pour les spécialistes, les modèles initiés par ces monnaies 3.0 seraient comparables à l’évolution des maladies infectieuses. Les comparaisons sont nombreuses : grippe, gastro-entérite… les principaux actifs sont assimilés à des maladies. Ceci serait confirmé par l’atteinte d’un pic qui serait également comparé à celui des infections.

Le Bitcoin, en ligne de mire

Le modèle qui retient le plus de polémique est évidemment celui du Bitcoin, qui fut, il y a quelques mois encore, était la plus grande référence sur le marché. Cette crypto-monnaie est évidemment celle qui a connu la plus grande dévaluation, et qui continue aujourd’hui encore à inquiéter le monde des finances. Le rapport entre la crypto-monnaie et les infections a été étudié par des analystes qui ont conclu que plus les possesseurs de Bitcoin étaient nombreux, plus le taux de personnes infectées par le phénomène serait élevé.

Cette analyse a aussi mis en avant la possibilité que les vendeurs de Bitcoin se multiplient. Contrairement à une idée répandue qui affirme que la maximisation des transactions incluant le Bitcoin permettrait de stabiliser son cours, c’est bien le contraire que le mouvement met en évidence. Aujourd’hui, il semble que le crypto-actif soit plus performant lorsque le nombre de possesseurs soit limité. La hausse de sa popularité conduit inexorablement vers une chute lente mais certaine de sa valeur.

Une bulle financière agressive

La monnaie virtuelle la plus célèbre ne fait pas que des heureux. L’image que son modèle économique présente ne contribuerait pas à améliorer sa réputation. Alors qu’il est déjà considéré comme un actif sensible, le Bitcoin serait aussi comparé à une bulle financière agressive et dangereuse. Son aspect agressif se retrouve dans un potentiel dont la progression est certaine, et qui peut encore réserver de belles surprises.

Dangereux, car la chute constante marque que le pic épidémique ne serait plus d’actualité. Pour les acteurs qui ont tout misé sur cette devise, l’engouement aura été de courte durée. Les crypto-monnaies n’en seraient actuellement qu’à une phase de stabilisation, dont les effets sont d’une agressivité sans pareille.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here