Le crash du Bitcoin depuis mi-novembre est de plus en plus lourd en conséquence. Des milliers de mineurs de Bitcoin ont cessé leur activité depuis ma chute des cours de la monnaie virtuelle.

tout savoir sur la crypto

Ils sont entre 600.000 à 800.000 selon le fondateur de F2Pool à avoir laissé tomber le Bitcoin depuis des crashs consécutifs ses deux dernières semaines. Leur arrêt d’activité est cependant fatal pour le Bitcoin, car il est indéniable que cette situation fragilise fortement la sécurité du réseau. Le seuil du Bitcoin ayant passé sous la barre des 4000$ récemment, les mineurs ont donc décidé de suspendre leur activité pour l’instant. Lors d’une interview avec CoinDesk, Mao Shixing, fondateur de F2Pool, a confirmé que plus d’un demi-million de mineurs ont cessé de miner le Bitcoin.

En effet, ils sont obligés de faire face à une dure réalité qui les oblige à arrêter leur fonction, car les machines utilisées pour le minage sont très puissantes et de ce fait, consomment énormément d’électricité. Cependant, chaque mineur est rémunéré à chaque échange/transaction validée. Leur rémunération étant en baisse, et avec le prix de l’électricité en Chine (où se trouve la plus grande concentration de mineurs mondiale) continue de grimper, ils ne sont plus en mesure de travailler correctement et de payer leur charge. Shixing a ainsi rajouté que : “Alors que le prix du bitcoin a récemment chuté à son plus bas niveau en 13 mois, sous la barre des 4 000 dollars, les exploitations minières utilisant des machines fabriquées en 2016 et 2017 ne peuvent tout simplement pas atteindre le seuil de rentabilité.”

En France, le souci des mineurs reste le même qu’ailleurs. Selon Sébastien Gouspillou, cofondateur et président de BigBlock Datacenter, une société nantaise qui conçoit et gère à travers le monde des unités dédiées au minage de crypto-monnaies : « Avec un tel niveau des cours, il n’est plus rentable de miner à partir de 5 centimes d’euros le kilowattheure ». Avec un Kilowattheure qui a atteint les 10 centimes d’euros, son entreprise a cessé ses activités en septembre, c’est-à-dire, bien avant que le cours du Bitcoin ne dégringole complètement.

Et pour couronner le tout, la chute de la valeur du Bitcoin a entraîné parallèlement la baisse de la puissance totale de calcul du réseau. Le Hashrate de cette crypto-monnaie est passé de 47 millions de téra hash par seconde à moins de 41 millions actuellement. En à peine une dizaine de jours, le taux de hashtag de cette devise virtuelle a baissé de 13%. Cette situation a fait que la plupart de ces mineurs sont obligés de réduire leur activité, sans pour autant, officiellement abandonné le Bitcoin. Cet arrêt est plutôt une pause en attendant que la situation s’arrange.

Selon toujours Mao Shixing “Le minage de bitcoin est toujours ajusté de manière dynamique. Les dernières données montrent que la difficulté d’exploitation de bitcoin a déjà légèrement diminué de 5% au cours des derniers jours. Cela pourrait inciter ceux qui n’ont pas jeté l’éponge à rester. Le changement de difficulté se produit dans un délai d’environ 14 jours.”

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here