cryptomonnaie

Les nuages ne cessent de s’assombrir sur la crypto-monnaie. Alors que son cours chute sur le marché, les réseaux sociaux à leur tour interdisent la publicité sur les monnaies virtuelles cryptées. Si la démarche se justifie par des motifs louables, les conséquences pour les crypto-monnaies pourraient bien être lourdes.

Les différents réseaux sociaux en bataille contre la crypto-monnaie

tout savoir sur la crypto

Tous les réseaux sociaux ne s’insurgent pas contre la crypto-monnaie. Toutefois ce sont ceux qui sont considérés de nos jours comme étant les plus populaires. Le premier à avoir fait l’annonce est le géant Facebook. Le communiqué a été diffusé sur le site web de l’entreprise le 30 janvier 2018. La mesure visant à interdire la publicité relative à la crypto-monnaie s’étend à Instagram et Audience Network.

Google a suivi le pas de Facebook. Le géant américain a en effet annoncé son intention de s’impliquer davantage dans la lutte contre les produits financiers non encadrés. Twitter suit le mouvement. Le réseau social a lui aussi annoncé le bannissement de toute publicité concernant les crypto- monnaies de sa plateforme. La mesure a pris effet ce mardi 23 mars 2018. Weilbo en Chine a suivi le même exemple, tout comme le moteur de recherche Baidu.

Le champ de l’interdiction des publicités concernant les crypto-monnaies sur les réseaux sociaux

Du communiqué de Facebook il ressort : «Nous avons mis en place une nouvelle politique qui interdit les publicités faisant la promotion de produits et services financiers souvent associés à des pratiques promotionnelles trompeuses ou mensongères, comme […] les ICO et la crypto-monnaie». Sont donc clairement concernés par cette interdiction les publicités liées aux Initial Coin Offering qui sont des levées durant lesquelles une start-up crée sa monnaie virtuelle.

Les publicités relatives aux ICO sont également interdites sur Twitter et Google. Il en est de même pour les annonces publicitaires relatives au Bitcoin. L’interdiction concerne également les options binaires, les places de marché qui permettent de spéculer sur devises ou encore les contrats de différences. S’agissant des plateformes d’échange de monnaie virtuelles, seules celles cotées sur certains grands marchés boursiers échappent à la suspension.

Les conséquences de l’interdiction de publicités sur la crypto-monnaie

La démarche adoptée par les réseaux sociaux d’interdire un certain nombre de publicité qui ont trait à la crypto-monnaie est semble-t-il lourde de conséquences sur ce marché. Après l’annonce de Facebook, le Bitcoin déjà en perte de valeur a fléchi de 12%. Le public est en effet de plus en plus influencé dans ses décisions par les réseaux sociaux.

Certains experts prédisent ainsi un avenir encore plus sombre pour le Bitcoin. De leur avis, sa valeur pourrait chuter jusqu’à 0. On en viendrait donc à sa liquidation. Des mineurs et investisseurs appellent toutefois à ne pas céder à la panique. Selon eux, le Bitcoin a déjà connu de graves périodes de crise, mais a toujours su tirer son épingle du jeu.

Bien que les publicités relatives à la crypto-monnaie aient rapporté beaucoup d’argent aux réseaux sociaux, le divorce semble être consommé entre les deux. La régulation tant réclamée de la monnaie virtuelle cryptée pourrait cependant changer la donne.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here