Depuis leur récente popularisation, les crypto-monnaies ont été accusées de tous les maux : arnaque, problèmes de sécurisation, pertes financières plus ou moins conséquentes… rien ne leur aura été épargné. Récemment, le scandale quant à leur consommation excessive d’énergie avait fini de les placer comme des indésirables pour une grande partie des internautes. Aujourd’hui, la tendance pourrait pourtant bien prendre un tournant majeur. En effet, les crypto-monnaies pourraient initier le passage à l’énergie verte.

Des problèmes majeurs dans le viseur des détracteurs

tout savoir sur la crypto

Les problèmes liés au secteur général des crypto-monnaies sont connus du grand public. En dehors de leur sensibilité aux diverses tentatives de piratage, les blockchains ont aussi acquis la réputation de consommer beaucoup d’énergie. Selon les derniers chiffres dévoilés par les analystes, la consommation liée à cette activité dépasserait celle d’un petit pays. La nouvelle avait alors marqué les esprits. Le domaine de l’énergie, qui fait aujourd’hui face à des polémiques de plus en plus vives face au gaspillage des ressources fossiles, s’est retrouvé pris à parti par les détracteurs des crypto-actifs. Ces derniers, affirmant qu’une demande trop importante en énergie, n’impacterait pas uniquement les particuliers qui se retrouvent limités dans leurs consommations.

La consommation significative des crypto-monnaies avait incité plusieurs régions du monde à envisager des tarifs dissuasifs. Cette solution, qui devait imposer une limite aux fermes de crypto-monnaies qui s’installent un peu partout, avait indigné les exploitants, tout comme les acheteurs. La rentabilité des chaînes de blocs reste pourtant essentielle pour que le secteur puisse continuer à se développer. Pour beaucoup, les accusations portant sur les crypto-actifs ne comportent qu’une part de vérité. Si beaucoup n’hésitent pas à décrier les méthodes employées pour générer des monnaies numérisées, la grande majorité occulte la provenance même de cette énergie. Un rendu qui serait loin d’être équitable, et qui serait loin de servir les intérêts des devises du web.

Les crypto-monnaies pour subventionner un minage vert

D’autres voix se font aujourd’hui entendre. Pour eux, le minage d’altcoins n’a pas à reposer sur un modèle de consommation polluant, ou demandant des ressources fossiles impossibles à tenir sur le long terme. Elles affirment aujourd’hui qu’il serait tout à fait possible de produire des monnaies digitales grâce à des solutions énergétiques alternatives. Ces solutions sont celles que nous connaissons déjà, et qui ont incité les producteurs à se tourner vers des pays comme l’Islande ou le Canada. L’énergie verte serait ainsi une alternative au problème tant évoqué par les défenseurs des révolutions vertes.

À ce jour, les crypto-monnaies pourraient bien initier un changement, en favorisant les énergies renouvelables. Le modèle se veut plus responsable, et repose entièrement sur le potentiel du système décentralisé. Certains experts seraient plus formels : les blockchains pourraient jouer un rôle important dans la distribution de ces énergies alternatives, tout comme dans l’évolution du service public. Cette révolution prend la forme d’une subvention à l’attention des projets verts, qui profiteront finalement aux crypto-monnaies.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here