Le système proposé par les blockchains intéresse particulièrement les Russes. Ces derniers, qui sont largement favorables au développement des altcoins, devraient bientôt participer à l’atteinte d’un nouveau cap. Deux grandes entités bancaires du pays s’intéressent en effet aux crypto-monnaies. Cet intérêt, qui s’est traduit par les premiers tests d’une offre impliquant les monnaies alternatives, est un pas notable dans l’univers des cryptodevises.

Un projet approuvé par la Banque Centrale de la Fédération de Russie

tout savoir sur la crypto

Au cours des derniers mois, on aura pu constater que la grande majorité des entités bancaires n’étaient pas favorables à l’intégration des crypto-monnaies. À quelques exceptions près, les banques ont, en effet, opposé leur véto face à cette forme d’économie alternative. Jugées peu pertinentes et instables, les crypto-monnaies n’ont pas encore su séduire les acteurs majeurs de l’économie, et des finances conventionnelles. Le modèle proposé par ces monnaies d’un nouveau genre continue cependant à intéresser, et s’impose doucement auprès des structures qui comprennent ce qu’elles ont à offrir. C’est le cas de deux grandes banques Russes, qui se sont laissé convaincre par les systèmes décentralisés.

Alfa Bank et Sberbank auraient ainsi décidé de concrétiser un projet commun, qui en est aujourd’hui à sa version pilote. Si ces nouvelles crypto-monnaies en sont encore à une période de test, il est mentionné que la Banque Centrale de la Fédération de Russie soutient et contrôle le projet. La Russie, qui est déjà considérée comme le nouvel Eldorado des crypto-monnaies, pourrait ainsi proposer des solutions de stockage, et de mining intéressants à sa population. Cette nouvelle source d’investissement ne serait pas seulement limitée à des monnaies développées par le gouvernement Russe, et s’étendrait à plusieurs crypto-monnaies de références. Le Bitcoin ne serait pas le seul altcoin à l’honneur : les géants Russes prévoient aussi d’intégrer le Bitcoin Cash, le Litecoin, ou encore l’Ethereum sur ses wallets en ligne.

Un portefeuille sécurisé

Le but de ces banques Russes serait de proposer un portefeuille performant, et entièrement sécurisé. Sberbank, connue pour être la principale entité bancaire publique du pays, pourrait bientôt proposer ce service aux fonctionnaires y domiciliant leur salaire. Alfa Bank, pour sa part, se tourne vers une clientèle habituée à une organisation personnalisée. La numéro 1 des banques privées Russes se dote d’une réputation de qualité, qui devrait rassurer les utilisateurs de crypto-monnaies. La coopération entre les deux établissements laisse penser que le désir de vulgariser les cryptomonnaies prend une dimension particulière auprès du gouvernement Russe. Le pays, qui est connu pour sa grande perméabilité aux arguments des altcoins, souhaiterait offrir des opportunités d’investissements « fiables et transparentes ».

L’objectif est clairement d’instaurer les cryptodevises, au même titre que les monnaies fiduciaires. Cette transparence, qui ne peut se faire qu’avec le respect des lois en vigueur, devrait accessoirement limiter les risques de fraudes, ou de malversations. À ce jour, la Russie reste un des pays où la ruée vers les crypto-monnaies est une des plus marquées. Les avancées en faveur des monnaies alternatives se multiplient, au grand bonheur de la population qui sont les premiers à les approuver.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here