En 2017, le bitcoin a changé de dimension, passant de l’ombre du « darkweb » à la lumière du grand public.

A sa création, il ne valait que  0,001 dollar, c’est-à-dire rien, une poussière. Personne ou presque ne pariait dessus. Aujourd’hui, il vaut le prix d’une Twingo (10.000 euros), s’affiche à la télévision et fait l’objet d’émissions. Tout le monde s’interroge, se demande pourquoi ou comment en acheter.  La fièvre du bitcoin tourne au  phénomène de société.

Depuis 2010,  le bitcoin  s’est envolé, avec une trajectoire aussi intrigante qu’inédite. La première cryptomonnaie du marché a tout connu en huit ans. Des hausses, des baisses, des envolées prodigieuses, des krachs,  comme celui de ces dernières 48 heures… Une évolution en dents de scie, très erratique, qui l’a longtemps tenue dans l’ombre et la clandestinité.

Une explosion du nombre d’utilisateurs

Mais à la faveur de ses performances XXL, sa capitalisation se comptant désormais en milliards, le bitcoin a changé de dimension, s’imposant aux utilisateurs, aux Etats,  aux entreprises, et au monde de la finance. En 2017, la première cryptomonnaie du marché, qui a commencé l’année sous les 1.000 dollars, a volé de records en records.

 

Elle a franchi un à un les « plafonds de verre » qu’on disait pourtant infranchissables : 5.000 dollars, 10.000 dollars, 15.000 dollars… puis près de 20.000 dollars à la fin de l’année. Sa course vers les sommets a été aussi régulière qu’inexorable. D’une cryptomonnaie réservée à une minorité de développeurs, le bitcoin est devenu un investissement grand public, beaucoup plus recherché, à la fois pour son usage et sa rentabilité.

Que ce soit en Asie, aux Etats-Unis ou en Europe, le nombre d’utilisateurs a explosé, passant de quelques centaines de milliers à plus de 50 millions d’utilisateurs. A tel point que même les Etats ont dû s’emparer du sujet, à l’instar du Japon qui l’a reconnu comme un « moyen de paiement ».

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here