Depuis sa mise sur le marché confirmé en début d’année, la vente de Bitcoin dans les bureaux à tabac a fait beaucoup parler, et a suscité les professionnels de la crypto-monnaie comme les non connaisseurs. Sa suspension actuelle cependant, semble être moins médiatique. Cette vente en effet était une première dans l’hexagone, et avait comme objectif de rassembler entre 3000 à 4000 établissements. En même pas un semestre de fonctionnement néanmoins, le système semble déjà touché à sa fin.

Un projet confirmé depuis novembre 2018

tout savoir sur la crypto

Keplerk, un groupe FinTech du pays, a aidé six magasins de tabac de la région parisienne à proposer la vente de la crypto-monnaie depuis fin 2018. La start-up est donc à l’origine de l’idée. A ses débuts, le PDG de la start-up a déclaré : « Certaines personnes trouvent qu’il est compliqué d’obtenir des bitcoins en ligne. Ils font davantage confiance au propriétaire de leur magasin de tabac local qu’à un site Web distant et anonyme. »

Très facile d’acquisition, il fallait tout simplement que les acheteurs dépensent en euros des sommes comme 50, 100 ou 250 euros, et recevaient ensuite un ticket disposant d’un code spécial. Ce code permet l’accès à la crypto-monnaie, pour ensuite pouvoir les stocker dans un portefeuille numérique.

Une suspension qui pourrait prendre fin début avril

Dès ses commencements, des autorités comme l’Autorité des marchés financiers, la Banque de France et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution avaient invité à la régulation, tout en précisant être hostiles au projet. Le projet selon eux était trop instable étant donné la volatilité des prix du Bitcoin. Et en France, la crypto-monnaie n’est pas aussi connue que dans les Etats-Unis par exemple, et pourrait facilement porter confusion aux acheteurs. Le manque de vulgarisation sur la crypto-monnaie étant encore trop important pour ses autorités.

Cependant, la suspension de vente de Bitcoin dans les bureaux de tabac n’a pas été initiée par ses organismes. Selon KeplerK, il a fallu procéder à des ajustements techniques primordiaux, afin de garantir le bon déroulement de chaque vente. Ils ont insisté sur le fait que le succès du projet était tel que pour répondre aux besoins des acheteurs, il a fallu faire une réforme technique totale. Plus précisément, les clients se plaignaient souvent de la lenteur du processus de conversion des codes en bitcoin.

La start-up a également ajouté que la précipitation dans le lancement du à la grande médiation qui a eu autour du projet est à la cause de ses problèmes techniques. La rapidité a eu gain sur l’efficacité à long terme. Adil Zakhar, directeur de la stratégie de la société a aussi souligné que ses problèmes techniques portaient aussi atteinte à la société elle-même en diminuant les profits, et allongeant le temps de retour sur investissement de la start-up.

Aucun souci à se faire cependant sur la disparition du projet ou sa fermeture. Le nouveau système serait totalement opérationnel d’ici fin mars. Et en plus de l’amélioration technique, plusieurs autres établissements devraient venir épaissir les bureaux de tabac offrant déjà la vente de Bitcoin.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here