Les crypto-monnaies offrent de nouvelles perspectives de financement pour les entités professionnelles. Les organismes humanitaires, qui ont majoritairement été séduits par le potentiel des monnaies digitales, rivalisent aujourd’hui pour proposer de nouveaux concepts pouvant faciliter l’engagement des investisseurs potentiels. Unicef Australie se positionne en proposant une nouvelle alternative de dons par minage de crypto-monnaie.

Une page de mining dédiée

Les personnes qui souhaitent participer à des levées de fonds sont souvent confrontées à des restrictions. Celles-ci ne leur permettent pas d’injecter régulièrement les montants qu’ils désirent donner : manque de moyens, et solutions de paiement non reconnues… les raisons pour lesquelles professionnels et particuliers peuvent limiter l’argent qu’ils donnent sont nombreuses. Pour élargir leurs possibilités, Unicef Australie a mis en ligne « The HopePage ». La page fait appel au minage de crypto-monnaie pour générer des fonds.

Le mining se fait automatiquement, tout comme la production de cryptodevises. Son fonctionnement se base sur celui de votre navigateur. Le logiciel, qui fait aussi appel aux performances de votre matériel informatique, permet de personnaliser la puissance que vous allouez au mining. The HopePage continue ainsi à générer des cryptocurrency, tant que votre navigateur est ouvert. La résolution des algorithmes est constante, simplifiant le cumul des devises numériques.

Le Monero à l’honneur

C’est le 29 avril 2018 qu’Unicef Australie a confirmé la disponibilité de la plateforme. L’organisme a choisi de mettre le Monero à l’honneur pour inciter les investisseurs à se tourner vers la nouvelle solution en ligne. La devise, qui est en open source, se concentrait jusqu’à présent sur une utilisation privée. Son incursion dans l’univers professionnel peut encore être considérée comme discrète. Le choix d’Unicef Australie lui donne ainsi une visibilité sans précédent, offrant au Monero une valorisation qui lui sera certainement profitable.

Si le processus sera entièrement automatisé, Unicef Australie laisse aux internautes la possibilité de contrôler leurs dons. The HopePage signale ainsi le mining aux utilisateurs, qui recevront ensuite des notifications régulières. Ces avertissements, rappelant l’action du logiciel en ligne, signalent combien votre ordinateur a déjà versé à l’organisme. La plateforme permet d’arrêter le minage à tout moment, et garantit que le procédé ne continuera pas en arrière-plan. L’utilisation d’AuthedMine assure la sécurisation du cryptocurrency mining.

Une méthode risquée ?

Si la solution proposée par Unicef innove à bien des niveaux, elle n’est pas sans risque pour votre parc informatique. En effet, le minage réduira conséquemment la durée de vie de votre ordinateur. Les utilisateurs doivent également se préparer à la lenteur de leur connexion internet, ou encore à la hausse de leurs factures d’électricité. La solution n’est d’ailleurs pas méconnue du public, car elle est très similaire à ce que les pirates informatiques utilisent depuis plusieurs années.

Nous pensons notamment à Pirate Bay, qui a été une des premières plateformes à incruster un logiciel de cryptomining frauduleux sur les ordinateurs de ses utilisateurs. Si le principe est similaire, The HopePage a la particularité de sécuriser les internautes.

tout savoir sur la crypto

1 COMMENTAIRE

  1. Il y a de nombreux enfants dans le monde qui ont besoin d’aide. Alors, si l’Unicef pense faire des dons aux démunis en minant les cryptomonnaies, moi je trouve cette initiative excellente. C’est vrai que je ne m’intéresse pas vraiment au minage de crypto-monnaie, mais si l’Unicef Australie a mis en ligne cette page (« The HopePage ») faisant appel au minage crypto-monnaies pour générer des fonds, je crois qu’en plus de mon crypto-trading surCryptoswatch.net ; je pourrais un jour miner du Monero sur le logiciel en ligne. Sincèrement, c’est juste pour encourager l’Unicef Australieàavoir plus de fonds pour faire des dons, car mon activité de trading de crypto me rapporte assez, et je me sens à l’aise avec mon broker.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here