La difficulté des démarches pour faire des dons en numéraires aux associations est une réalité qui a commencé à trouver des solutions grâce à la toile. Aujourd’hui, les crypto-monnaies entre dans la danse : elles sont désormais acceptées par l’Unicef, apportant une petite révolution dans le soutien des bonnes œuvres.

Une organisation engagée envers les crypto-monnaies

tout savoir sur la crypto

Unicef France a récemment annoncé qu’il est désormais possible de réaliser des dons en devises numériques. Le Bitcoin, tout comme ses principaux concurrents, sont acceptés par l’organisme, qui propose ce mode de réception pour le financement des différentes causes qu’il soutient.

C’est dans un communiqué officiel que le comité français avait annoncé la nouvelle. La collecte de fonds, qui peut aussi bien se faire en BTC qu’en ETH ou en LTC, admet aussi des monnaies mineures, moins connues du public. Parmi elles, le Bitcoin Cash, le Monero, ou encore le Stellar sont retenus par l’Unicef. Le Dash, tout comme l’EOS sont également acceptées, élargissant les possibilités des internautes, qui peuvent librement choisir leurs solutions de paiement. Lancé dans une approche qui permettrait de vulgariser les crypto-monnaies, l’organisme a fait cette annonce à la suite d’initiatives semblables.

En effet, ce n’est pas la première fois que l’Unicef témoigne son engagement envers les crypto-monnaies. L’organisme compte déjà un certain nombre d’expériences incluant les monnaies numériques. Dans le passé, il avait incité les internautes à se lancer dans le mining d’actifs numériques. Par deux fois, l’Unicef avait montré son intérêt pour la blockchain par ce moyen. Réceptif aux arguments des nouvelles générations de devises, le comité avait alors commencé à exprimer son intérêt pour cette technologie pleine de promesses. Il s’agit aujourd’hui de la cinquième approche de l’entité caritative en faveur des crypto-monnaies. Au mois de février, elle avait lancé un appel aux gamers, les incitant à tester le mining de l’Ethereum.

Un intérêt continue pour les monnaies numériques

Cette initiative, qui avait été adoptée pour venir en aide aux enfants syriens, avait permis à l’entreprise caritative de récolter les fonds nécessaires à son activité. Il y a quelques mois, la branche australienne de la firme s’était également engagée dans une campagne grâce à laquelle il a été possible d’user de l’extraction d’actifs numériques pour récolter des dons. Si ces premières tentatives ont remporté un succès relatif, l’actuelle solution proposée par l’Unicef permet aux internautes de donner directement des crypto-monnaies pour soutenir les causes qui leur tiennent à cœur.

Selon le directeur de sa branche française, utiliser la chaîne de blocs à des fins caritatives est un moyen bien plus moderne de solliciter la générosité des internautes. L’usage des crypto-monnaies permettrait aussi à la plateforme de poursuivre le développement de ses activités. Les actions menées envers les enfants en difficultés seraient les premières à en bénéficier. Il s’agit d’une innovation majeure qui ouvre de nouveaux horizons à la solidarité. Si le modèle est encore rare, il se démocratise doucement, au grand bonheur des mineurs qui y trouvent de nouvelles opportunités d’action.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here