Comment miner de l’Ethereum (ETH) ?

Beaucoup d’utilisateurs souhaitent commencer à miner de l’Ethereum sans toutefois ne pas vraiment trop savoir comment s’y prendre. Si c’est votre cas, sachez que nous avons créé ce guide pour vous aider à y voir plus clair, étape par étape.

ethereum-minage

Faire le choix du matériel adéquat

Pour miner des Ethers dans les meilleures conditions, il faut se munir d’un équipement conforme. Il faut en effet que l’ordinateur que vous utilisez soit suffisamment bien équipé pour accomplir la performance de minage. Pour cela, la carte graphique doit être récente et puissante, et la mémoire vidéo d’au moins 3 giga-octets. Nos recommandations pour le choix d’une carte graphique à la fois, efficace, et raisonnablement gourmande en électricité vont aux modèles : RX470 et RX480.

Ensuite, il faut disposer des bons logiciels et programmes de minage. La première chose à avoir, c’est un portefeuille de crypto-devises pour pouvoir stocker votre monnaie virtuelle. La seconde est de télécharger un logiciel spécial minage. Pour cela, le programme le plus performant du marché pour l’ETH est Claymore Dual Miner. Ce logiciel est reconnu pour être très stable, et compatible avec les cartes Nvidia et AMD, en plus de proposer un large panel de paramètres astucieux.

Pour être sûr de recevoir les Ethers que vous aurez miné, il ne faut surtout pas oublier de lier votre adresse client avec le programme de minage.

Effectuer un calcul de rentabilité

Avant de se lancer dans le minage de l’Ethereum, il faut vérifier que cela vous rapporte des gains suffisamment importants pour que votre activité soit rentable. Logiquement il faut donc que le montant des profits soit plus élevé que le montant investi chaque mois pour miner. La facture d’électricité étant la principale contrainte en France, avec le coût global de l’investissement dans le matériel.

À noter également, que les profits générés par le minage de l’ETH varient en fonction de deux critères :

  1. La complexité du minage : en effet, plus le niveau de calcul de l’algorithme est élevé, moins il est facile de gagner de l’Ether. Celui-ci évolue à la hausse en fonction de la quantité de mineurs travaillant sur la même devise.
  2. La valeur de l’Ethereum sur le marché à également un fort impact sur la rentabilité du minage. Si la valeur de l’ETH est soumise à de nombreuses fluctuations, il faut impérativement que le mineur anticipe malgré tout ces variations et conserve une marge de sécurité dans le cas d’une baisse brutale du cours qui pourrait lui causer de gros dommages.

Sélectionner une méthode de travail

Il existe deux façons de travailler : seul ou en groupe.

En solo, généré un gain grâce au hashage est compliqué et prend plus de temps pour percevoir les premiers profits. Par contre, lorsque le minage est réussi, le mineur remporte l’intégralité de l’ETH miné en récompense.

En groupe, il faut s’inscrire sur un pool de minage. Cette solution permet de s’associer à un ensemble de plusieurs mineurs. L’avantage numéro 1 est que le minage est plus facile à accomplir, et donc plus d’Ether sont minés. L’inconvénient est que le gain obtenu est divisé entre tout les membres du pool, et donc moindre. Il faut aussi noter que les pools prélèvent des frais qui correspondent en général à 1 et 10% des gains.

Pour travailler au sein d’un pool de minage, notre préférence va à la plateforme Genesis Mining qui est à la fois très fiable, et qui propose également de miner un grand nombre de devises virtuelles.

À retenir

  • Pensez à calculer la rentabilité du minage de l’Ether avant de commencer à miner, et équipez vous correctement.
  • Faites le choix de travailler seul, pour un meilleur
  • Ou en groupe, par le biais d’un pool de minage pour un investissement restreint.

 

Voir également : Minage crypto-monnaiesMinage BitcoinMinage Litecoin